RECEVEZ VOTRE EXTRAIT POUR BOOSTER VOS PRISES DE PAROLE EN PUBLIC

Comment vaincre sa timidité à l'oral en 6 méthodes ?

La timidité à l'oral, un vaste sujet qui vous concerne lorsque vous prenez la parole en public, mais également dans toutes vos actions quotidiennes. Vous venez de rater votre train et vous remarquez qu’un homme à côté de vous est dans la même situation. Vous pourrirez vous aider, vous soutenir. Mais non, vous êtes actuellement trop timide pour lui adresser ne serait-ce qu’un regard.

Je sais aussi bien que vous à quel point c’est dure d’être timide, car je l’étais également autrefois. Et croyez-moi, je n’ai pas utilisé l’ensemble des 6 principes que je vais vous communiquer, car je ne les connaissais pas tous, mais certains mon vraiment aidés à pulvériser ma timidité. Nous allons commencer par fixer votre timidité (ce que je n’avais pas fait) puis utiliser 3 actions efficaces et simples.

personne timide (vaincre timidité)

 

Point 1 : Évaluer votre niveau de timidité à l'oral

Lorsque vous prenez la parole en public comment vous sentez vous ? Ou lorsque votre timidité fait surface que se passe-t-il ? Voici une liste de réaction que vous pouvez ressentir :

  • Point de tension dans le ventre ou la gorge
  • DifficultĂ© Ă  respirer
  • Voix qui se coupe
  • BĂ©gaiement
  • Mains qui tremblent
  • Corps entier qui tremble
  • Transpiration accrue
  • CĹ“ur qui s’accĂ©lère
  • BouffĂ©s de chaleur
  • Perte de mĂ©moire
  • ImpossibilitĂ© de se concentrer

Maintenant que vous venez de définir les réactions que vous avez lorsque votre timidité fait surface, je vous propose de vous auto évaluer. Notez votre niveau de timidité entre 0 et 10. Enfin, plutôt entre 1 et 10 car, nous allons le voir après, vous ne pouvez pas être totalement à l’aise et sans peur à l’oral. Sachez également qu’un 10 serait une incapacité totale à parler et que vous seriez en train de trembler comme une feuille.

Cette auto-évaluation va vous servir de base pour mieux comprendre votre niveau actuel et peut-être relativisé quant à votre situation actuelle. Enfin, cette note va vous offrir un outil de mesure de vos progrès sur le long terme. Car oui, je préfère être franc avec vous, si vous contiez en avoir totalement fini avec votre timidité à la fin de votre lecture, c’est raté. Cela vous prendra du temps, qui dépendra de votre investissement, respect des actions à mettre en place et de votre niveau actuel. Mais les résultats sont 99% garantis.

 

Point 2 : Vous n’êtes pas malade, vous n’avez aucun problème

Vous avez lu sur le dernier magasine médical que vous souffriez d’une maladie qui touche tous les timides, une sorte de phobie ou une anxiété sociale prononcée. Et depuis, vous racontez à votre entourage que vous êtes « malade », ce n’est pas votre faute. Certains vont même jusqu’à prendre des médicaments pour combattre ce mal.

Désormais, laissez-moi exprimer mon point de vue. Lorsque vous mangez sainement, vous souffrez d’orthorexie. Lorsque vous travaillez trop, vous êtes hyper-responsable. Quand vous pratiquez un sport à un haut niveau, et que vous aimez ça, vous souffrez de bigorexie. On continue ? Vous voyez bien qu’aujourd’hui, on vous trouvera toujours une maladie quelle que soit votre situation. Ce qu’il faut retenir c’est que beaucoup de personnes sont timides. En France, d’après des études réalisées au début des années 2.000, 50% des Français se disent « un peu timide ». Donc il n’y a pas de maladie, ni de problème : détendez-vous.

 

Point 3 : Votre peur ne vous quittera jamais

Mais d’où provient votre timidité ? En fait, elle est principalement due à deux facteurs étroitement liés :

  • Manque de confiance en soi
  • Peur, de toute forme (regard des autres, jugements, peur de s’exprimer…)

Si aujourd’hui vous êtes timide c’est forcément dû à l’un, ou aux deux facteurs. Mais rassurez-vous, vous pourrez demander à un ami qui a de la tchatche, un acteur de cinéma, ou de théâtre, ou même le meilleur vendeur que vous connaissez, tous vous diront qu’ils ont peur avant de parler ou d’agir. Votre peur ne vous quittera jamais entièrement, c’est votre gestion de cette dernière qui fera la différence entre une personne à l’aise en public et un timide. Ne pas laisser transparaitre à l’auditoire ce que vous ressentez de négatif est extrêmement important.

Si vous êtes anxieux, timide, en colère, fatigué, le public ne doit en rien le savoir. Pour vous entrainer à ne pas laisser filtrer vos émotions négatives, essayez ceci : lorsque vous êtes avec des amis, jouer un rôle à l’opposer de votre état d’émotion actuel. Si vous êtes heureux, jouez la tristesse. Vous avez peur, jouez l’audace. Si vous êtes stressé, soyez décontracté. Faites cela jusqu’à ce qu’une des personnes de votre entourage vous fasse une remarque. Dès que cela arrive, retrouvez votre état normal et expliquez la mise en scène que vous venez de faire. Cela vous permettra de savoir jongler avec vos émotions, et donc d’apprendre à les maitriser pour ensuite dominer votre peur.

 

Point 4 : Respirez profondément

La respiration, c’est important, et je ne pense pas être le premier à vous l’apprendre. Mais savez-vous vraiment respirer ? La respiration est une action que nous faisons presque 26.000 fois par jour. Vous vous doutez bien qu’à ce niveau, le corps automatise le processus et vous n’avez même plus besoin de vous concentrer sur cette action. Vous pensez peut-être qu’il existe un seul type de respiration, en réalité, il en existe 3 différentes que vous pouvez mettre en place.

  • Une Respiration claviculaire
  • La Respiration thoracique
  • Enfin la Respiration ventrale

Les noms sont assez intuitifs, et pour respirer profondément et vraiment ressentir les effets bénéfiques cités ci-après, il va falloir que vous vous concentriez sur la respiration ventrale. Gonfler votre ventre et expirez par la bouche doucement et lentement. Vous verrez, cela vous permettra de

  • Vous concentrer sur autre chose avant l’évènement
  • Diminuer votre rythme cardiaque
  • Vous sentir plus zen
  • DĂ©tendre vos muscles par la contraction et le relâchement des muscles ventraux.

 

Point 5 : Souriez, un sourire c’est agréable

Homme qui sourit (vaincre timidité)

Savez-vous qu’un sourire est quelque chose de contagieux ? Oui je suis au regret de vous l’apprendre, mais si un individu s’approche de vous avez cette infection, il y a 99% de chance que vous l’attrapiez à votre tour. L’avantage ? Vous pouvez contaminer votre environnement avec. J’ai toujours pour habitude d’essayer de faire rire l’auditoire durant la première minute de mes présentations orales. Autodérision, légère touche d’humour, blagues préparées à l’avance, vous avez le choix.

Cependant, si vous lisez encore cet article, il y a fort à parier que vous êtes timide, et que l’humour à l’oral vous parez encore loin. Dans ce cas, je vous recommande tout simplement d’aborder un grand sourire sincère, pas de sourire forcé, lorsque vous commencez à prendre la parole. Si vous ne voulez pas qu’il soit forcé, souriez simplement parce que vous êtes heureux d’être là. Cela aura pour rôle de vous auto-conditionner à un environnement joyeux, mais le but principal est que le public vous rende ce sourire. Cherchez des personnes réceptives à votre sourire dans la salle, vous les avez repérés ?

Parfait, vous venez de construire en environnement souriant, joyeux et non hostile, et ça votre cerveau le mémorise inconsciemment. Il va associer présentations orales à sourires, joie, bonheur, et environnement zen.

 

Point 6 : Ne laissez pas passer une seule occasion de vaincre votre timidité à l'oral

Enfin, mon dernier principe que je vous conseille d’appliquer, c’est le passage à l’action. Eh oui, la théorie c’est bien, mais rien ne vaut l’expérience du terrain. Et pour cela je vous recommande d’adopter la méthode des petits pas. Cette méthode simple, consiste à agir sur de petites actions, que je vais vous détailler après, pour développer une aptitude ou capacité que vous allez ensuite exploiter sur d’importants évènements. Voici une liste de moments durant lesquels, vous allez devoir prendre les devants et devenir le leader qui prendra la parole :

  • Prendre entièrement la commande auprès du serveur dans un restaurant ou fast-food
  • S'adresser Ă  un inconnu pour lui demander un renseignement
  • Demander un votre chemin Ă  un inconnu
  • Aidez un inconnu dans la rue, au supermarchĂ©, dans un lieu public en gĂ©nĂ©ral
  • Interroger un membre de votre entreprise, pour avoir son avis sur un de vos projets
  • Complimentez un inconnu sur son physique, un trait de caractère ou une action qu’il vient d’accomplir

Le but est d’apprendre à demander un maximum de petites choses au quotidien.  Essayez de le faire 1 fois par semaine. Puis passez à 1 fois tous les 3 jours. Je ne vous demande pas non plus de vous forcer, mais lorsque l’occasion s’y prête, foncez pour vaincre enfin votre timidité à l'oral

 

Articles complémentaires :

Les 6 qualités d'un bon orateur

Comment séduire le public à l'oral

RECEVEZ VOTRE EXTRAIT POUR BOOSTER VOS PRISES DE PAROLE EN PUBLIC

© CHARISME DEVELOPPEMENT

Mentions LĂ©gales