Comment conclure un oral : les 6 pires façons de finir !

Salut les amis c'est William bienvenu dans ce nouvel article dans lequel, j'aimerais vous offrir, les six pires façons de conclure un oral. On avait déjà vu dans une vidéo précédente les sept meilleures façons de conclure un oral ou une prise de parole. Eh bien dans cet article, je vais vous indiquer quelles sont les six erreurs que la plupart des personnes font à la fin de leur communication.

Je trouve toujours intéressant de savoir comment faire les choses, c’est pour cela que si vous souhaitez apprendre comment conclure un oral de la meilleure manière, regardez cette vidéo :

 

Mais ce qui est aussi important de savoir, ce sont les erreurs à ne pas commettre, d’où l’importance de cet article. Donc on commence tout de suite avec le point numéro un !

 

Dire que vous n’avez pas eu assez de temps

Vous n'avez pas eu le temps, donc vous passez directement à la conclusion. C'est quelque chose qu'on voit dans beaucoup de prises de paroles, qui ne sont pas forcément maîtrisées. Si vous voulez savoir comment gérer votre temps à l’oral, regardez mon article à ce sujet pour apprendre la méthode du « 1/4 ».

Dans la plupart des oraux, le problème c'est que l’orateur arrive à un certain moment de sa prise de parole, et il se rend compte qu'il n'a plus le temps. Sa prise de parole devait durer 15 minutes ou 20 minutes, et il se contraint de passer à la conclusion. Et même si ça vous arrive et que vous décidez de le faire, ne le dites surtout pas au public ! Parce que c’est le meilleur moyen de perdre toute votre crédibilité ! On aura l’impression que vous vous êtes mal préparé, ce qui n’est pas forcément le cas. Et cela aura pour cause de créer un vide dans votre oral. Le public s’attendait à avoir 4 parties sur le réchauffement climatique, et vous êtes contraint de ne pouvoir lui en offrir que 3. Quel manque de professionnalisme...

Donc tout simplement, évitez de dire au public que vous passez à la conclusion est que vous sautez une partie. Montrez toujours que vous maitrisez la situation !

 

Conclure un oral par des excuses

conclure un oral excuses

« Je n'ai pas eu le temps de vous montrer ça ». « Je n'ai pas pu bien préparer ma prise de parole, donc il y a certains points que j'ai été obligé d’omettre ». Ou alors « je suis désolé qu’il y ait eu ce problème technique au niveau du logiciel. Je n'ai pas pu vous montrer une vidéo, je n'ai pas pu mettre telles ou telles images... ».

Vous n'avez aucune excuse à donner au public à la fin de votre prise de parole ! Parce que, comprenez bien une chose, c'est qu'au début et à la fin d'un oral, l’attention du public est à son maximum. Si vous finissez par des excuses, le public vous identifiera à une personne qui se trouve des excuses pour justifier un manque de compétence. Ou alors comme quelqu’un qui ne sait pas gérer un problème technique. Et vous n’êtes pas cette personne, donc aucune excuse, soyez confiant et charismatique !

 

Terminer un oral par autre chose que vous

Troisième erreur que vous pouvez commettre pour terminer votre oral, va être de terminer par un élément autre que vous même. Je m’explique. Pour conclure votre oral, vous trouvez judicieux de montrer une vidéo qui illustre parfaitement votre oral. C’est une erreur car vous n'êtes plus la pièce maîtresse de la fin de votre oral. C'est là où public et le plus attentif, c'est là où vous avez son attention, et vous lui donnez une vidéo pour résumer votre prise de parole. Puis vous ferez un petit « merci, au revoir » à la fin, c’est ça ? Non, non, non ! Vous avez son attention alors montrez votre talent d’orateur. Surtout que c’est le dernier moment donc potentiellement ce que le public retiendra de votre prestation. Soyez la pièce maitresse et finissez en beauté.

 

Ne pas remercier le public en premier

« Je remercie toute mon équipe qui m'a aidé, je remercie aussi mon maître de stage, je remercie telle ou telle personne, je remercie mes sponsors, je remercie mes collègues... ». Mais, avez-vous pensez à remercier le public ? C’est quand même lui qui vient de vous écouter durant 20 longues minutes. Et cela ne vous empêche pas de le faire passer au second plan. Voire même de ne pas le remercier de son écoute. Donc retenez que pour conclure un oral, le public est le premier à être remercié.

Évitez également les phrases de remerciement trop simples « merci, merci beaucoup, ... », voici une liste que j’estime novatrice

  • « Merci infiniment de votre Ă©coute, et de votre attention »
  • « Merci de m’avoir Ă©coutĂ©, j’ai essayĂ© d’être le plus percutent possible pour que vous soyez captivĂ©s par ce que j’avais Ă  vous raconter »
  • « C’était un plaisir pour moi de vous avoir en tant qu’auditoire, merci »
  • « J’espère que vous avez aimĂ© cet Ă©change que nous avons eu, je souhaitais vous remercier pour cela, merci beaucoup »

 

Puis vous pourrez enchainer avec les autres remerciements que vous avez à faire. Et enfin, vous faites une ouverture vers les questions que se pose encore le public. Mais la première personne que vous devez remercier c'est bien évidemment le public.

 

Conclure un oral par une conclusion sans fin

Cinquième point, la conclusion beaucoup trop longue. Vous finissez en disant que vous remerciez le public, en premier cette fois. Puis vous dites que cela vous a fait plaisir d’être ici. Que vous espérez avoir aidé des personnes dans le public. Que vous êtes joignable par téléphone et par mail s’il y a des personnes qui veulent votre contact. « Ça a été un challenge pour moi de parler devant vous aujourd’hui, vu que je suis quelqu’un de timide », bla bla bla. Et la conclusion s’étale petit à petit, et vous décider de vous arrêter quand le public a les yeux qui se plissent de fatigue, c’est ça ?

Non, soyons sérieux, comme je l'avais mis dans le bonus de la vidéo les 7 meilleures façons de conclure un oral, c'est que la meilleure conclusion possible c'est un simple « merci ». N’essayez pas de tirer en longueur, souvent parce que vous n’avez pas respecté votre temps et que vous êtes allé trop vite.

 

Conclure un oral par accumulation

conclure un oral accumulation

Enfin, l’accumulation de conclusions est la dernière erreur que vous pouvez commettre pour conclure votre oral. C'est souvent le cas lorsque vous n'avez pas pris le temps de bien préparer votre conclusion. Un exemple très simple : vous réalisez une prise de parole sur la météo. Vous dites que pour la mesurer, on a besoin de tant d’outils. Pour faire des statistiques par rapport à la météo future, on utilise telles ou telles méthodes. Voilà donc c'est ce que je vous ai appris dans ma prise de parole. Ensuite vous dites « ah j'ai oublié de vous dire qu'au fait » et vous rajouter un ou deux principes. Ensuite vous dites « donc en guise de dernière conclusion j'ai à vous dire que pour analyser la météo ont fait également çà ». Puis au fur et à mesure vous continuer d’ajouter de la matière.

Quand vous faites une prise de parole, votre texte n'est pas à apprendre par cœur. Mais l'introduction, et la conclusion, vu que ce sont les deux moments où le public est le plus attentif, c’est aussi le moment où vous devez faire forte impression. Donc travaillez votre conclusion quitte même à l’apprendre par cœur.

 

Voilà, j'espère que cet article vous a plu, si vous êtes encore intéressé par la prise de parole et j'en suis sûr si vous lisez cette ligne, regardez plus en-dessous.

Je mets à votre disposition les deux premières clés de mon livre les 9 clé de la prise de parole en public dans lequel vous allez apprendre comment structurer votre prise de parole et comment avoir plus confiance en vous avant un oral. On se retrouve donc pour un prochain article, sur mon livre, ou pour une prochaine vidéo, merci de m’avoir lu, c’était William, à la prochaine.

 

ARTICLES COMPLÉMENTAIRES :

Enrichir rapidement son vocabulaire

Comment influencer les autres Ă  l'oral

 

GRATUIT : COMMENCER a LIRE "LES 9 CLES DE LA PRISE DE PAROLE"
arrow
ebook prise de parole (conclure un oral)

© CHARISME DEVELOPPEMENT