fbpx

Dans ce nouvel article, nous allons voir comment prĂ©parer un oral correctement. Je vais vous donner 3 diffĂ©rentes clĂ©s pour arriver Ă  prĂ©parer votre oral, votre prĂ©sentation ou votre prise de parole en public. Mais j’aimerais commencer par vous dire comment j’ai trouvĂ© ces 3 clĂ©s et d’oĂč elles sortent.

En fait, c’est trĂšs simple, elles proviennent de mon expĂ©rience personnelle vis-Ă -vis de la prise de parole. Que ce soit dans le milieu scolaire, oĂč j’ai dĂ» rĂ©aliser une centaine de prises de parole. D

ans le milieu professionnel lorsque j’ai dĂ» rendre compte de certains rĂ©sultats. Ou alors dans mes vidĂ©os sur ma chaine YouTube. J’aimerais vous aider sur vos prises de parole parce que je vois encore trop de personnes qui apprennent tout ce qu’elles ont Ă  dire avant un oral.

Grùce à cet article, vous pourrez économiser de nombreuses heures de préparation.

Vous allez Ă©galement pouvoir diminuer votre stress qui provient d’une peur d’oublier ce que vous aurez Ă  dire. Et accessoirement le stress liĂ© au sentiment de manque de prĂ©paration. Si vous suivez ces 3 conseils, vous pourrez ĂȘtre sĂ»r d’ĂȘtre suffisamment prĂȘt pour votre oral.

 

PrĂ©parer un oral c’est prĂ©parer son introduction

Et cette premiĂšre clĂ©, vous la subissez actuellement si vous lisez encore ces lignes. Vous savez, l’accroche, ce que beaucoup ratent totalement et perdent l’attention du public avant mĂȘme d’avoir commencĂ©. Personnellement, vous pourrez jeter un Ɠil Ă  chacune de mes vidĂ©os, je vous donne le sommaire dĂšs le dĂ©but. Cette forme de « spoiler », vous permet de savoir Ă  quoi vous attendre. Si la vidĂ©o ou l’article possĂšde 1, 2, 3, ou 10 conseils.

J’aime Ă©galement dire que vous aurez une astuce supplĂ©mentaire durant la vidĂ©o, ou un cadeau. Cela crĂ©e un certain suspense, mĂȘme si en vidĂ©o, vous pouvez avancer. C’est d’ailleurs un gros challenge pour tous les youtubeurs, de garder l’attention de son audience. Une statistique, dont je n’ai plus la source, avait montrĂ© que le pic de visionnage Ă©tait atteint vers 10 secondes, puis dĂ©gringolĂ© brusquement aprĂšs 15 minutes.

Donc, vous l’aurez compris, s’il y a bien une partie que vous voulez apprendre par cƓur, misez tout sur votre introduction. Soyez crĂ©atif, et assurez-vous de capter rapidement l’attention de votre auditoire. Si vous ne savez pas comment vous y prendre, tonton William est lĂ  pour vous aider, il y a une vidĂ©o qui traite de ce sujet sur ma chaine YouTube.

 

PrĂ©parer un oral, c’est avoir suffisamment rĂ©pĂ©tĂ©

comment préparer un oral sur ordinateur

J’avais Ă©crit un article qui a fait polĂ©mique il y a de ça 2 mois, dans lequel j’expliquais, que la meilleure façon de progresser Ă  l’oral, c’est de ne pas prĂ©parer son oral. Je faisais bien Ă©videmment la part des choses entre une prise de parole complexe avec un enjeu, des chiffres, des Ă©quations scientifiques. Et de l’autre, une prise de parole plus « relax », dans laquelle le sujet serait ouvert ou vous-mĂȘme. Et j’ai reçu plusieurs messages de personnes qui pensaient que mes vidĂ©os n’étaient pas prĂ©parĂ©es. Que je faisais en permanence de l’improvisation, et cela, Ă©galement lors de prises de parole. Alors, oui, j’aime beaucoup l’improvisation, mais non je n’ai pas assez de talent pour en faire en permanence.

Donc ce que je vous recommande, surtout si vous vous considĂ©rez comme un dĂ©butant dans la prise de parole, c’est de rĂ©pĂ©ter plusieurs fois pour prĂ©parer un oral. Mais combien de fois ? A haute voix ? Faut-il Ă©crire son texte ? L’apprendre par cƓur ? Avoir un brouillon ? Faire des notes ? Et lĂ  je vous rĂ©ponds que cela dĂ©pend de vous et de votre type de mĂ©moire. Soit elle est auditive dans ce cas parler Ă  haute voix. Si elle est tactile, Ă©crivez le texte a la main. Sinon, c’est que votre mĂ©moire est visuel donc Ă©crivez-le aussi et mĂ©morisez en lisant dans votre tĂȘte. Mais si vous souhaitez ĂȘtre vraiment prĂȘt, j’ai crĂ©Ă© une mĂ©thode qui combine tous les types de mĂ©moires.

 

Plan pour prĂ©parer un oral d’examen ou une soutenance :

  1. Écrire le sommaire de votre prise de parole sur un papier. Les grandes parties d’une couleur, les sous-parties d’une autre, et les mots-clĂ©s de chaque sous-partie d’une autre couleur.
  2. Lire 3 fois dans votre tĂȘte le sommaire que vous avez Ă©crit. Lorsque vous en ĂȘtes aux mots-clĂ©s contenus dans les sous-parties, essayer de faire des phrases en les intĂ©grant dedans.
  3. A haute voix, lire 2 fois votre sommaire de maniĂšre identique Ă  ce que vous faisiez dans votre tĂȘte.
  4. Puis passer aux choses sérieuses, mettre un chronomÚtre et faire votre oral à haute voix.
  5. Étape bonus : si vous manquez de confiance Ă  l’oral, faites Ă©galement une intervention supplĂ©mentaire face Ă  une personne que vous connaissez.

Vous n’avez dĂ©sormais plus qu’à appliquer ce plan et vous aurez assez rĂ©pĂ©tĂ©.

 

Quelles questions se poser pour préparer un oral ?

(comment préparer un oral) stress

Ce que je vous recommande Ă©galement de faire avant de faire votre prĂ©sentation, c’est de vous mettre Ă  la place du public. Posez-vous des questions prĂ©cises sur chacune de vos parties. GĂ©nĂ©ralement, on en fait 3.

Admettons, que vous rĂ©alisez une prise de parole sur le jardinage. La premiĂšre partie va ĂȘtre de dire quand est-ce qu’il faut tondre sa pelouse.

Vous allez alors vous posez les questions suivantes « pourquoi un tel moment est plus propice pour tondre sa pelouse ». « Pourquoi c’est bĂ©nĂ©fique pour la pelouse ». « Quels sont les avantages pour celui qui passe la tondeuse ? ». « Faut-il le faire en cercle ou en ligne ? ». « Existe-il plusieurs types de pelouses selon les rĂ©gions ? » Vraiment, faites un maximum le tour de votre sujet.  Cherchez toutes les questions que peut se poser le public Ă  ce moment-lĂ . Ensuite enlevez les questions qui auraient moins de chances d’ĂȘtre posĂ©es. Une fois que cette Ă©tape est faite voici deux options qui s’offrent Ă  vous.

La premiĂšre est d’implĂ©menter une rĂ©ponse dans votre oral. Vous allez alors empĂȘcher le public de se la poser car vous lui donnerez la rĂ©ponse dans votre prise de parole.

Et l’autre mĂ©thode consiste Ă  la garder de cĂŽtĂ©. Vous pourrez alors crĂ©er une diapositive spĂ©ciale pour rĂ©pondre Ă  cette question. Et je peux vous assurer qu’à ce moment-lĂ , la personne qui aura posĂ© la question sera comblĂ© par votre professionnalisme. Et accessoirement votre capacitĂ© Ă  prĂ©parer un oral


 

BONUS : Construire un oral logique

Si vous souhaitez prĂ©parer un oral et faire en sorte qu’il soit facile Ă  apprendre, soyez logique. Utilisez un plan chronologique, ou trouvez un sens logique pour imbriquer vos parties. Si nous reprenons l’exemple du jardinage. Qu’est-ce qui vous semble le plus logique comme plan ? Personnellement, je verrais les choses ainsi :

  1. Comment remettre son jardin à neuf (enlever les mauvaises herbes, tailler grossiùrement les arbustes, tondre la pelouse
)
  2. Que choisir pour un bon jardin (plantes, statues, accessoires
)
  3. Enfin, comment organiser et harmoniser les éléments

Et vous pouvez par exemple mettre en bonus, comment entretenir son jardin une fois construit. Cela va dans le sens logique de la tùche à accomplir. Vous allez donc pouvoir préparer votre oral plus facilement mais aussi vous faire comprendre plus aisément par le public. Si les choses sont logiques, elles le seront aussi pour le public.

Maintenant, si vous voulez savoir comment faire le tour d’un sujet grĂące Ă  une mĂ©thode cĂ©lĂšbre mais trĂšs peu employĂ©e, je vous invite Ă  rentrer votre mail dans le champ juste au-dessous. Vous recevrez les deux premiĂšres clĂ©s de mon livre pour apprendre Ă  prĂ©parer votre oral et booster votre confiance en soi.