Sélectionner une page

Bonjour à toi futur leader. Nous nous retrouvons aujourd’hui pour parler d’un outil de management efficace : la matrice d’Eisenhower. Je vais t’expliquer comment développer ta productivité et ton organisation grâce à cet outil que j’ai eu l’occasion de découvrir il y a plusieurs années. Si tu as déjà eu l’occasion de tester d’autres méthodes, mais qu’elles n’ont pas été efficaces, celle-ci pourra peut-être répondre à tes attentes. Programmer ses projets, accomplir efficacement ses tâches de travail, atteindre ses objectifs : découvre tout de suite les secrets de la matrice d’Eisenhower.

Le principe de la matrice d’Eisenhower 

Comme je l’ai dit en introduction, la matrice d’Eisenhower est un outil qui va t’aider à :

  • développer ta productivité ;
  • améliorer ta prise de décision ;
  • gérer ton temps ;
  • développer ton esprit de délégation ;
  • prendre ta vie en main.

Tu l’auras compris, cette matrice peut aider un grand nombre de personnes. Que tu sois manager, entrepreneur ou que tu souhaites simplement donner un nouveau tournant à ta vie, tu vas apprécier cette matrice. 

Cette matrice se base sur l’importance et l’urgence d’une tâche. Avant d’aller plus loin dans les explications de cette matrice, il est nécessaire de comprendre la différence entre ces deux termes. Nous avons d’une part, l’urgence, qui fait référence au temps. Les tâches que tu dois accomplir doivent-elles être faites dans deux jours, dans deux semaines ou dans deux mois ? D’autre part, nous retrouvons la notion d’importance. Cette dernière fait référence aux conséquences, à l’intérêt que tu as de faire une action. Cela va t’il t’apporter beaucoup, ou peu de choses ? 

C’est donc en fonction de ces deux points que tu vas pouvoir organiser et placer les projets (ou les tâches d’un projet) que tu dois mener. Une fois que tu auras attribué l’état d’urgence et l’importance de toutes tes tâches, tu vas pouvoir les répartir sur 4 cadrans différents.

Le cadran 1 : les tâches prioritaires de la matrice d’Eisenhower


Sur le cadran 1 se placent toutes les tâches très importantes et très urgentes. Par exemple, c’est ce qui aura un grand intérêt pour ton entreprise ou un gros retour sur investissement. Ce sont les tâches que tu dois faire impérativement et rapidement.

Le cadran 2 : les tâches à planifier

Dans cette partie, tu dois noter les choses que tu peux planifier. Tu pourras donc retrouver des tâches importantes, mais qui ne sont pas urgentes. Elles ont leur place dans ce tableau, mais elles peuvent être programmés et remises à plus tard.

Le cadran 3 : les tâches à déléguer

Ce sont toutes les choses qui sont à faire de toute urgence, mais qui ne sont pas forcément très importantes. Pour ma part, je planifie les publications de mes posts sur Instagram par exemple. Je peux donc dire que je les ai délégué à un robot. Ces publications sont urgentes, car je souhaite publier régulièrement et à des moments précis, mais leur importance est moindre comparée à d’autres tâches. Je préfère privilégier la réalisation d’une vidéo par exemple.

Le cadran 4 : les tâches à supprimer de la matrice d’Eisenhower

 

Nous retrouvons dans le dernier cadran toutes le tâches qui ne sont ni importantes, ni urgentes. Je te pose donc la question suivante : ces dernières ne seraient-elles donc pas à supprimer de ton projet. Bien sûr, c’est à toi de gérer et de nuancer les degrés d’importance. Les tâches dans ce cadran ne sont peut-être pas au niveau 0 concernant l’importance, mais au niveau 10. Dans ce cas, tu peux simplement les mettre dans le cadrant 2 ou alors de faire un rappel de planification (te rappeler plus tard de planifier cette tâche qui sera à faire à l’avenir).

À lire aussi :

Tu peux retrouver beaucoup d’autres outils qui t’aideront à développer ta productivité et améliorer ton organisation. Voici une liste non-exhaustive de ces méthodes, telles que :

  • la méthode POMODORO pour dynamiser ton rythme de travail ;
  • le minimalisme pour optimiser ton espace de travail ;
  • la méthode Pareto du 80/20 (80 % des résultats proviennent de 20 % des actions) ;
  • les To Do List à remplir pour doper ta productivité et ton organisation, etc.

Tu disposes à présent de mes connaissances et de mes conseils pour utiliser la matrice d’Eisenhower à bon escient. J’espère que tu as pu comprendre comment elle fonctionne et comment l’appliquer à tes projets de vie. Nous nous retrouverons très prochainement pour un nouvel article qui traitera du leadership, de l’aisance relationnelle, de la prise de parole, ou encore de la communication.