SĂ©lectionner une page

Nous sommes souvent confrontĂ©s Ă  prendre la parole en public. En rĂ©union, Ă  l’école, entre amis, en famille, ou en sociĂ©tĂ© en gĂ©nĂ©ral, les occasions ne manquent pas. Dans cet article, j’aimerais vous donner 4 erreurs que font beaucoup de personnes lorsqu’elles commencent Ă  parler en public. Et ces erreurs Ă  l’oral peuvent trĂšs bien ĂȘtre corrigĂ©es dĂšs la prĂ©paration de votre discours. En appliquant ces conseils, vous transformerez vos propos, en discours profond. Votre discours sera Ă©coutĂ©, compris, et surtout retenu par toutes les personnes qui vous Ă©coutent.

 

ERREUR ORAL N°1 : Ne pas ĂȘtre convaincu par ses propos

Quel que soit votre objectif : convaincre, prĂ©senter ou analyser, vous devez absolument ĂȘtre convaincu par ce que vous ĂȘtes en train de raconter. Commencez par relever la tĂȘte, contemplez votre public, et respirez profondĂ©ment. Vous avez la parole, faĂźtes en sorte de la mĂ©riter. Faites en sorte que cela vaille la peine d’ĂȘtre Ă©coutĂ©, et c’est, grĂące Ă  votre attitude que vous allez le faire comprendre.

Vous ĂȘtes la personne la plus importante de la salle en ce moment : vous avez la parole, alors agissez en consĂ©quence.

Vous pouvez pour cela parler d’un sujet pour lequel vous ĂȘtes dĂ©jĂ  passionnĂ©. Si ce n’est pas le cas, faĂźtes semblant de l’ĂȘtre, tout en ajoutant un maximum de petit dĂ©tail. « C’était un soir d’octobre, le paysage Ă©tait orangĂ©, le soleil n’était pas encore tombĂ©,   » Ajouter des dĂ©tails, offrira de la consistance Ă  vos propos. Ils montreront Ă  quel point vous avez Ă©tĂ© marquĂ© la situation et qu’elle vous tient Ă  cƓur.

Donc retenez bien que la force de votre conviction est l’un des points Ă  ne pas nĂ©gliger.

 

ERREUR ORAL N°2 : Parler trop doucement et avec monotonie

Vous ĂȘtes convaincu de vos propos, vous avez la bonne attitude physique, mais vous parler avec une petite voix, vos paroles s’entendent Ă  peine dans la piĂšce. Quelle impression allez-vous donner Ă  votre public ?

Ce que je vous conseille, c’est de commencer fort. Quitte Ă  surprendre votre auditoire. Imposer votre voix dans la salle. Entendez la raisonner. Les personnes seront beaucoup plus attirĂ©es et beaucoup plus enthousiastes Ă  Ă©couter une personne qui parle avec assurance. De plus, vous allez pouvoir les garder Ă©veillĂ© et les faire vous Ă©couter.

Prenez l’exemple des hommes politiques, lorsqu’ils transmettent leurs messages, et motivent la foule lors de grands meetings, pensez-vous qu’ils parlent tranquillement dans leur micro ? Non, ils parlent fort, crient, et certains vont mĂȘme jusqu’à hurler pour que leur public retienne le message qu’ils ont Ă  transmettre.

Le deuxiĂšme conseil que j’ai Ă  vous offrir concernant votre voix, c’est d’avoir un dĂ©bit de parole faible. Rien n’est plus stressant que de voir une personne stressĂ©e, qui se tord les doigts et qui parle rapidement. Avoir un dĂ©bit de parole faible va vous permettre plusieurs choses :

  • Apaiser et relaxer le public
  • Mieux faire comprendre votre message
  • Insister sur certains points-clĂ©s Ă  travers des pauses

Il va ĂȘtre important pour vous de laisser certains blancs, de faire des pauses stratĂ©giques. Elles permettront aux personnes prĂ©sentes dans la salle, de rĂ©flĂ©chir aux derniers mots que vous venez de prononcer et d l’imprimer inconsciemment dans leur esprit

Vous devez inspirer le public avec une attitude et des propos de leader ! Tout simplement parce que cela va les encourager à vous écouter donc ayez confiance en vous !

 

ERREUR ORAL N°3 : Ne pas adapter son discours à son public

Si vous parlez Ă  des investisseurs lors d’une rĂ©union ou Ă  un grand public vous n’allez pas utiliser le mĂȘme vocabulaire. D’un cĂŽtĂ© plus de chiffres, de pourcentages, et peut d’explication des faits. De l’autre vous allez plus appuyer ce que vous avez mis en place ou ce qui va ĂȘtre fait pour obtenir les rĂ©sultats. Sans forcĂ©ment rentrer dans le dĂ©tail des chiffres au risque de noyer votre auditoire sous des informations superflues. On appelle ça adapter son discours Ă  son auditoire. Faites-lui entendre ce qu’il est capable et ce qu’il veut entendre.

La plupart des gens ne s’intĂ©ressent qu’à ce qui les concernent directement. Oui c’est le cĂŽtĂ© Ă©goĂŻste qui ne sommeil pas vraiment en nous qui prend le dessus. Mais ce n’est pas un problĂšme, le tout est de bien comprendre en compte cette caractĂ©ristique lorsque vous parlez. Alors mettez-vous Ă  la place de « la personne type » prĂ©sente dans la salle et tentez de rĂ©pondre Ă  ses attentes.

 

ERREUR ORAL N°4 : Créer un pur monologue

doigts levés (erreurs oral)

Tout d’abord, laissez-moi vous raconter une petite histoire qui nous est dĂ©jĂ  tous arrivĂ©e. Vous ĂȘtes Ă  la remise d’un prix que vous et votre Ă©quipe de talentueux informaticiens venez de gagner. Vous prenez la parole les uns aprĂšs les autres. Votre ami vient de vous prĂ©senter, vous avez le droit Ă  la parole, et vous commencez votre discours. Vous enchaĂźnez les arguments et vous arrivez Ă  la fin de votre oral sans avoir interagi avec le public. Lors de la conclusion, vous rĂ©capituler les points-clĂ©s et vous demander au public de poser des questions (le cas classique de 99% des prise de parole).

Malheureusement personne ne bouge dans la salle. Un malaise s’installe : ont-ils tout compris ce que je viens de dire ?  Personne ne m’a Ă©couté ? Ou sont-ils trop timides pour dire un mot ? Vous vous retrouvez extrĂȘmement gĂȘnĂ©, aprĂšs avoir pourtant rĂ©ussi un oral parfait. Cette situation s’explique par le fait que peu de personnes prennent la peine d’écrire les questions ou les interrogations qu’elles ont pendant que vous parlez. Comment voulez-vous alors qu’elles s’en rappellent 5 ou 10 minutes aprĂšs ?

Ce qui rend votre intervention enrichissante c’est l’interaction avec le public. Vous devez mettre de cĂŽtĂ© le principe du monologue, et crĂ©er un rĂ©el Ă©change avec l’auditoire. Expliquez dĂšs le dĂ©but, que les personnes ont la possibilitĂ© de vous interrompre, en levant la main, pour poser leurs questions. De vous demander d’appuyer certains faits, ou d’approfondir un point qui leur semble plus important. C’est ainsi que vous continuez de garder leur attention et que vous crĂ©ez un dialogue enrichissant pour les deux parties.

 

 

Les articles qui pourraient vous intéresser :

  1. Se motiver avant une prise de parole
  2. Tenu vestimentaire pour parler en public
  3. Savoir organiser ses idĂ©es Ă  l’oral
  4. Améliorer une prise de parole en public