Sélectionner une page

La préparation d’une prise de parole nécessite beaucoup de préparation. Dans ce nouvel article nous allons voir comment préparer une prise de parole en public. Je vais vous fournir un plan d’action concret. Il est composé de 7 points à vérifier avant de réaliser votre prise de parole. Vous êtes prêts ? C’est parti !

 

1- Vérifiez votre introduction

La première étape de ce plan d’action va être de vérifier que vous avez préparé votre accroche, votre introduction. C’est très important car c’est ce qui va permettre au public de se faire une idée de la qualité de votre présentation.

C’est sur votre introduction qu’il va se baser pour décider si ça vaut le coup ou non de vous accorder son attention. Admettons que vous présentez un oral de 20 minutes. Si la première minute n’est pas percutante, si vous ne captivez pas directement l’attention du public, ça va être très compliqué par la suite d’attirer son attention et de la conserver.

En somme, si vous donnez une mauvaise image au départ, il y a de grandes chances pour que le public n’écoute pas la suite de votre présentation. Alors préparez soigneusement votre introduction, quitte à l’apprendre presque par cœur, et faites-en sorte qu’elle accroche le public.

 

2- Retenez les grandes lignes de votre présentation

Passons à la deuxième étape du plan d’action pour préparer une prise de parole.

Elle consiste à connaître les grandes lignes de votre sujet. Car un bon orateur, c’est quelqu’un qui peut résumer sa prise de parole en 30 secondes à une minute.

Si vous avez trois, quatre ou cinq parties dans votre prise de parole, vous devez pouvoir me les résumer en trente secondes.

Cet exercice vous permettra de vérifier que vous maîtrisez bien votre sujet. Et que lors de votre oral vous n’aurez pas de blanc ou de silence génant à l’oral.

Si vous avez du mal à retenir la structure de votre prise de parole, commencez par créer un plan plus simple. En fait, plus vos idées son structurée de manière logique, plus vous aurez de facilité à les retenir. Pour cela, créez un MindMap pour organiser vos idées.

Pour finir, faites un plan chronologique, ou par catégories ou tout simplement

 

3- Connaissez votre public

Troisième étape de ce plan d’action : connaissez votre public. Cela signifie que vous devez savoir qui va être présent dans la salle lors de votre prise de parole et adapter votre discours en fonction de ce type de personne.

Vous n’aurez pas le même discours ni la même attitude selon que vous vous adressez à des enfants, à des étudiants, à des experts d’un domaine ou au contraire à des novices qui attendent de vous un travail de vulgarisation.
Un bon orateur sait faire en sorte d’être compris par son public et de créer de l’empathie avec lui. Si vous vous adressez à des étudiants, soyez « relax » dans votre tenue comme dans vos propos. Si vous devez vulgariser à l’extrême un sujet complexe, vous pouvez mettre une touche d’humour afin de capter l’attention de votre auditoire.

Au contraire, devant un public d’expert, vous devrez être plus formel pour apparaître, vous aussi, comme un expert.

Il est donc primordial de vous renseigner en amont sur votre auditoire. Vous pouvez aller jusqu’à créer un persona, c’est-à-dire le « personnage type » de votre audience. Sexe, âge, lieu de résidence, classe sociale, métier, niveau de connaissance de votre sujet, centres d’intérêts : tout y passe.

 

4- Avoir des outils pour rythmer votre prise de parole

Quatrième élément sur notre check-list : les outils à votre disposition pour rythmer votre prise de parole.

Si vous avez une prise de parole de 20 minutes à faire et que vous vous rendez compte au bout de 10 minutes que l’attention du public a considérablement diminué, vous devez savoir quoi faire pour regagner l’attention de ceux qui ont décroché. Et même si le public vous écoute de A à Z, c’est important de rythmer votre prise de parole pour la rendre plus mémorable.

Les outils à votre disposition peuvent être une vidéo choc, un diaporama très animé, un intervenant, un bonus, une expérience devant le public, un sondage, etc.

Alors n’utilisez pas tout ça dans une seule prise de parole parce que ce serait indigeste mais piochez deux, trois éléments et assurez-vous de varier entre vos différentes présentations.

 

5- Soignez votre conclusion

On a vu qu’il fallait vérifier votre introduction. Et bien ce conseil est valable également pour votre conclusion.

Les derniers propos que vous allez tenir en face du public auront aussi un caractère décisif. C’est à ce moment-là qu’ils vont se faire un avis global sur votre prise de parole.

Si vous avez assuré tout le long mais que votre conclusion est bâclée, le public retiendra qu’il s’est ennuyé à la fin. C’est d’autant plus important de soigner la conclusion que le public a généralement un regain d’attention lorsque la fin approche.

Puisqu’ils vous écoutent attentivement, à vous de conclure en beauté. Je vous conseille donc d’apprendre par coeur ou quasiment votre conclusion !

 

6- Préparez-vous aux questions

préparer une prise de parole en public

Avant-dernier élément pour préparer une prise de parole : préparez-vous aux questions ! C’est souvent une erreur faite à l’oral, c’est de ne pas suffisament penser aux questions de son jury ou de son auditoire. Vous devez prendre le l’avance et les anticiper !

Réfléchissez à ce qu’on pourrait vous demander, demandez à un ami quelles questions lui viennent en tête, etc. Une technique, que je partage notamment dans ma formation « Construire un diaporama », consiste à omettre volontairement certains points durant votre prise de parole.

C’est une façon d’orienter les questions du public ! Et d’être sûr d’avoir la réponse.

 

7- Pensez feedback, lorsque vous préparer une prise de parole

Dernière étape de notre plan d’action : vérifiez que vous allez pouvoir récupérer un feedback de la part du public.

Par exemple en donnant un questionnaire, au format papier ou numérique. Ca vous permettra de savoir si le public trouve que vous êtes un bon orateur, si vous semblez avoir confiance, si vous avez été intéressant, si vous avez bien expliqué votre sujet, s’il y a des choses précises que vous pouvez améliorer sur vos prises de parole, etc.

Si vous avez des amis ou des connaissances dans la salle, vous pouvez leur demander à la fin s’il y a des choses à améliorer, des choses à supprimer, etc.

Autre option : placer une caméra dans la salle ou demander à quelqu’un de vous filmer, ne serait-ce qu’avec un smartphone. Ca vous permettra de vous rendre compte de votre prestance : comment vous bougez, comment vous parlez, etc.

En tout cas, c’est très important d’obtenir un feedback pour être dans une dynamique d’amélioration. Autant par rapport à votre attitude, votre confiance en vous que pour ce que vous apportez au public en termes d’informations, d’explications.

 

BONUS : Choisissez votre tenu vestimentaire la veille de votre oral

C’est souvent une question qui revient pour les entretiens, les prises de parole ou encore les rendez-vous professionnels : comment s’habiller ? Je vais ai déjà écrit un article complet pour choisir votre tenu vestimentaire pour parler en public. Mais ce que j’aimerais vous dire ici, c’est de préparer cette tenu la veille.

Vous éviterez ainsi le stress de dernière minute, et vous pourrez vous coucher totalement prêt la veille de votre oral.

Vous serez alors bien assez occupé par la suite à gérer votre trac d’orateur, donc pour ce qui est des vêtements, on prépare tout à 20h !

 

 

On est déjà à la fin de ce plan d’action qui vous détaillait comment préparer une prise de parole en public ! Vous êtes désormais bien armé pour parler en public et gérer votre trac ! J’espère aussi que cet article vous à motiver à prendre la parole en public. Que j’ai pu vous transmettre ma passion pour l’art oratoir en plus de vous donner tous ces conseils !

Ça tombe bien parce qu’elle est totalement gratuite ! Si vous voulez développer vos compétences à l’oral, vous allez tirer de précieuses infos de ces cinq vidéos.

Ça ne vous prendra qu’une heure de votre temps. Pour y accéder, il vous suffit de renseigner votre adresse e-mail.

 

Les articles qui pourraient vous intéresser :

  1. Les 8 secrets pour parler en public efficacement
  2. Comment conclure une prise de parole efficacement