fbpx

Nous avons été conçus dans l’amour. Cependant, dès notre venue au monde, nous avons peur de l’abandon et de la solitude.

Ce sont des peurs naturelles qui peuvent parfois nous paralyser. Si bien que nous ne nous connaissons plus suffisamment pour avoir confiance en nous. Est-ce que cela te parle ?

Pour ma part, cela m’a conduit à une dépendance vis-à-vis de mon entourage. Rester seul me faisait très peur. Cependant, je me suis rendu compte que je n’avançais vraiment pas dans ma vie à cause de cette peur d’être seul. 

Alors, je me suis décidé à triompher de la solitude.

Tu te demandes aujourd’hui : comment être heureux seul ? Je vais te donner quelques astuces pour mieux surmonter l’isolement ou la solitude dans cet article.

1— Être heureux seul : comprendre pour mieux accepter et vivre

Est-ce vraiment possible d’être heureux dans la solitude ? La réponse est oui, mais il faut savoir s’y prendre.

Le mal-être et la douleur qui l’accompagne viennent de l’incompréhension le plus souvent. En effet, lorsque tu ne comprends pas un phénomène qui t’est étranger, ta première réponse est le rejet. Et c’est cette résistance qui crée un mal-être.

Pour se débarrasser du sentiment d’incomplétude, le premier réflexe à avoir et de mettre les choses à plat. Pose-toi les bonnes questions.

À savoir, qu’est-ce qui te dérange le plus : est-ce le fait de n’avoir personne à qui parler ?

Ou est-ce le sentiment de rejet et d’abandon ?

Ou es-tu seul parce que tu as des problèmes relationnels et que tu n’arrives pas à entretenir une relation saine et durable ?

Répondre à ces questions te permet d’aller au fond du problème. Et tu pourras déjà y voir plus clair.

Connaitre la raison c’est le début pour mieux vivre la solitude. De plus, tu sauras exactement où tu en es et comment tu dois agir par la suite.

Dans le cas où la détresse vient d’un trauma, tu pourras continuer en travaillant cette partie. 

À la suite de cette démarche, tu reprendras confiance en toi et le sentiment d’abandon disparaitra de lui-même.

Si au contraire, tu découvres que tu as du mal à entretenir une bonne relation avec ton entourage, tu auras une autre piste à explorer. Tu pourras alors te concentrer sur le moyen d’améliorer ton rapport avec l’autre.  

Mais le plus dur aura déjà été fait : comprendre le pourquoi de ce sentiment de solitude pour mieux l’accepter et mieux s’en sortir.

2— Trouver un bon équilibre émotionnel pour être heureux sans personne

Cela commence par une bonne compréhension de sa nature. Une vie heureuse dans la solitude n’est possible que si tu te connais toi-même et que tu aimes ce que tu es.

Et heureusement, le meilleur moyen d’y parvenir c’est de procéder par une introspection. Cela signifie rester seul et dans le silence.

Tu sauras si tu es introverti ou si, au contraire, extraverti. 

Une personne introvertie préfère se retrouver avec elle-même loin des tumultes. Elle se sent plus à l’aise étant seule.

Une personne extravertie quant à elle aura besoin de plus de compagnie.

Elle a besoin de sentir de la présence autour d’elle. C’est en se sentant entouré qu’elle se portera mieux. Elle éprouve le besoin d’être constamment accompagnée.

Et lorsque la compagnie vient à manquer, elle se sentirait perdue. La solitude lui est insupportable.

Dans l’un ou l’autre cas, il convient de se rééquilibrer.

C’est-à-dire, qu’il faut définir un temps pour la socialisation, être avec les autres, et un temps pour les activités individuelles, pour se retrouver avec soi. Ceci dans le but d’habituer son être à la présence autour de soi, mais aussi aux moments de solitude.

De cette manière, les moments de promiscuité et ceux de solitude vous seront plus faciles à vivre.  

3— Soigner ses relations interpersonnelles

La base du développement personnel c’est la connaissance de soi. Il faut donc vraiment commencer par se connaitre soi-même pour pouvoir aller plus loin. C’est d’autant plus valable lorsqu’il est question de solitude.

En effet, le sentiment de solitude et d’isolement ne signifie pas nécessairement se retrouver sans personne. Il est tout à fait possible qu’une personne se sente seule tout en étant entourée.

Dans ce cas, le sentiment de solitude provient du fait de se sentir incompris. 

On se sent incompris lorsque d’une part les niveaux de compréhensions ne sont pas les mêmes.

L’incompréhension et la mésentente s’installent également lorsque les personnes mises ensemble ne partagent pas la même vision, les mêmes valeurs. Et d’autre part, sur le plan spirituel, les personnes qui ne vibrent pas sur la même fréquence peuvent très difficilement cohabiter en toute harmonie.

Pour y remédier, il faut attendre à se connaitre soi-même. Savoir exactement où tu en es sur le plan physique, moral, émotionnel et spirituel.

Lorsque tu commences à vivre en parfait accord avec qui tu es, tu commenceras à attirer vers toi les personnes avec qui tu as des affinités ? Cela est important pour développer des relations saines qui te seront bénéfiques.

Il faut comprendre que dans cette démarche, il n’est pas question d’aller nouer des relations à droite et à gauche. Il s’agit de vivre pleinement sa vie et de laisser venir à toi ce qui vibre sur la même fréquence que toi.

4— Vivre heureux avec la solitude : s’occuper pour rester concentré

Malgré les efforts, il est toujours possible de se retrouver seul. Cependant, il faut que tu puisses vivre heureux en étant seul. Et finalement, ce qui fait mal dans cette solitude, et d’ailleurs sur tous les plans de la vie, c’est le sentiment de manque.

C’est cette frustration qui gêne, qui dérange et qui crée le mal-être. Lorsque tu comprends ce phénomène, il t’est plus facile d’y remédier.

En effet, il suffit donc de combler ce vide. 

Et il n’est pas difficile de se concentrer sur une activité qui te passionne. Une fois encore, il est question de se connaitre en priorité. Interroge-toi sur tes centres d’intérêt. Est-ce pour la cuisine, la couture, la peinture, la musique, la danse ou un autre art ?

Donne-toi à fond et laisse-toi une chance d’explorer tes talents cachés. Tu t’étonneras d’apprécier ces moments à se recentrer sur toi, et surtout à faire ce qui te plait réellement. Tu verras que la solitude n’est pas si mal.

Que tu pourras même en profiter pour en apprendre davantage sur toi ! N’est-ce pas le but de ce merveilleux voyage qu’est la vie ?

Articles complémentaires sur le sens de la vie :