SĂ©lectionner une page

La prise de parole en public, un art oratoire qui est accessible Ă  tous ! Voici un guide complet Ă©tape par Ă©tape pour apprendre Ă  rĂ©aliser une bonne prise de parole en public ! Si vous lisez ces lignes, ce n’est pas un hasard, c’est que vous vous intĂ©ressez de prĂȘt ou de loin Ă  l’art oratoire.

Alors que ce soit pour parler en public occasionnellement ou devenir un meilleur orateur, vous trouverez dans ce guide tout ce que vous cherchez (enfin j’espùre)

Le temps de lecture de ce guide est d’environ 20 minutes, je vous propose donc de commencer par me prĂ©senter Ă  vous.

 Pourquoi la prise de parole m’intĂ©resse autant : mon histoire 

guide sur la prise de parole en public complet

Je m’appelle William Moreau, passionnĂ© de communication, de sport, et d’entrepreneuriat. Dit comme ça, cela paraĂźt chouette, mais ces diffĂ©rentes passions ne me sont pas tombĂ©es dessus dĂšs la naissance. Plus jeune, je faisais partie des personnes que l’on pourrait qualifier de timides, rĂ©servĂ©es, plutĂŽt discrĂštes.

Pourtant, plus jeune, je rĂȘvais en secret de pouvoir devenir quelqu’un de charismatique. Vous savez ces personnes qui ont une grande facilitĂ©e Ă  attirer les autres Ă  elles. Mais lorsque l’on est une personne timide, la seule chose que j’arrivais Ă  attirer Ă  moi, c’était une grande qualitĂ© de stress, des rougissements, et une peur bleue de parler en public


J’ai alors dĂ©cidĂ© de TOUT changer.

Dans un premier temps, j’ai cherchĂ© Ă  comprendre quels Ă©taient les axes sur lesquels j’allais devoir travailler. J’ai alors dĂ©couvert que pour rĂ©aliser une bonne prise de parole en public il faut :

  1. S’avoir organiser ses idĂ©es
  2. Créer une check-list avant de monter sur scÚne
  3. Savoir gérer son stress avant de parler en public
  4. Soigner son image et sa tenue
  5. Faire monter sa motivation et se conditionner
  6. Commencer son discours comme un leader
  7. PrĂȘter attention Ă  sa diction et son Ă©locution
  8. SĂ©duire son auditoire pour garder son attention
  9. Utiliser des techniques de communication
  10. Éviter les piùges et conclure brillamment
  11. RĂ©pondre efficacement aux questions du public
  12. Analyser et savoir si sa prise de parole est réussie

 

Vous l’aurez facilement compris, ces 12 Ă©tapes correspondent au plan de ce guide sur la prise de parole. Je rĂ©serve Ă©galement un bonus aux personnes qui liront les derniĂšres lignes de ce guide.

Bonne lecture à tous !

 

1.   Un bon discours commence par l’organisation de vos idĂ©es

La prise de parole en public la préparation du discours

Ça y est ! Vous savez que vous allez devoir rĂ©aliser une prise de parole face Ă  un public, et vous connaissez le titre de votre sujet.

Quel qu’il soit, vous allez devoir faire le tour de votre sujet avant de vous lancer dans la construction de votre prise de parole. Cette Ă©tape prĂ©alable a de nombreux avantages :

  • Gain de temps par la suite
  • Diminution de la quantitĂ© de stress liĂ©e Ă  votre prĂ©paration
  • CrĂ©ation d’une prise de parole structurĂ©e, donc plus facile Ă  apprendre
  • Facilitation de la comprĂ©hension du sujet pour votre auditoire

Mais alors comment structurer efficacement sa prise de parole ? Voici la meilleure méthode :

 

Le mind mapping :

La premiĂšre Ă©tape de ce plan d’action va ĂȘtre de prendre un grand support pour Ă©crire (feuille, tableau, ordinateur, …). Au milieu de celui-ci vous allez inscrire la thĂ©matique de votre prise de parole.

Étape deux, vous allez dĂ©finir les idĂ©es principales (pas plus de 8 !) autour de cette thĂ©matique. Si votre prise de parole a pour thĂšme « organiser un voyage en Australie », vous allez pouvoir mettre comme thĂ©matiques : budget, transport, bagage, hĂ©bergements, tourisme. Mettez tout ce qui vous passe par l’esprit quand vous pensez Ă  votre sujet. MĂȘme si vous n’utiliserez pas tout par la suite, cela vous permet de ne rien oublier.

La troisiÚme étape consistera à détailler chacune des thématiques que vous avez notées à précédemment. Pour notre exemple du voyage en Australie, vous aurez la branche budget que vous pourrez détailler en budget transport, hébergement, alimentation, visites, 


Pour la quatriĂšme Ă©tape, vous allez dĂ©finir les parties les plus intĂ©ressantes. SpĂ©cialement en fonction de votre public. Demandez-vous ce qui les intĂ©resse le plus, ce qu’ils ne savent pas, comment les surprendre ? Choisissez aussi ces parties en fonction de ce dont vous voulez le plus parler, et ce que vous maitrisez le plus. SĂ©lectionnez 3 ou 4 grands axes pour votre confĂ©rence.

Le but de l’étape 5 est de crĂ©er des liens logiques entre ces diffĂ©rentes parties. Ils vous permettront de crĂ©er de bonnes transitions entre vos parties. Puis vous allez mettre en place l’ordre de votre prise de parole. Par ordre chronologique, selon une Ă©chelle, par ordre d’importance

Enfin, l’étape 6, la cerise sur le gĂąteau, vous allez crĂ©er un bonus grĂące Ă  une partie principale que vous n’aurez pas utilisĂ©e Ă  l’étape 4. Elle pourra aussi vous servir en cas de question du public.

 

2.   Créer une check-list avant de monter sur scÚne

Maintenant que vous avez finement prĂ©parĂ© votre prise de parole, voici une astuce que je donne aux personnes que j’accompagne : crĂ©ez-vous une check-list.

Je ne vais rien vous cacher, son but est à la fois de ne rien oublier, mais surtout de rassurer les personnes trÚs stressées.

La check-list peut par exemple ĂȘtre rĂ©alisĂ©e la veille de votre intervention en public.  Prenez encore une fois un petit bout de papier ou votre tĂ©lĂ©phone et notez les pistes suivantes :

  • Je sais comment introduire ma prise de parole, faire bonne impression, et capter directement l’attention du public
  • Je connais les grandes lignes de mon speech et le plan de mon oral. Sans pour autant tout apprendre par cƓur, vous devez ĂȘtre en mesure de pouvoir rĂ©sumer votre confĂ©rence en 1 minute.
  • Je connais les membres du public, leurs attentes, leurs besoins, et ce pour quoi ils sont venus me voir.
  • J’ai des outils qui me permettront de rythmer mon discours face au public : diaporama, vidĂ©o, expĂ©rience, sondages, jeux, intervenants, 

  • Je sais comment conclure ma prise de parole. Et j’ai suffisamment travaillĂ© cette partie, car je sais, qu’avec l’introduction, ce sont les 2 parties les plus importantes.
  • J’ai pensĂ© aux potentielles questions que mon auditoire pourrait me poser lors de ma confĂ©rence.
  • Et enfin, je vĂ©rifie que je pourrai obtenir du feed-back sur ma prise de parole, Ă  travers des camĂ©ras dans la salle, des amis, ou d’autres moyens.

 

3.   Savoir gérer son stress avant de parler en public

Savez-vous que la premiùre des peurs pour de nombreuses personnes, est la peur de parler en public. C’est incroyable de voir que la peur de mourir arrive 2ùme, derriùre le simple fait de communiquer face à un auditoire.

C’est la raison pour laquelle, vous devez prendre un moment, lors de la prĂ©paration de votre prise de parole, pour faire un point sur votre stress.

Si la plupart des gens sont stressĂ©s Ă  l’idĂ©e de rĂ©aliser une confĂ©rence, c’est pour 2 principales raisons : un manque de confiance en soi, et une non-habitude Ă  rĂ©aliser des interventions en public.

En sachant ça, vous avez déjà une petite idée des choses que vous pouvez mettre en place pour vos prochaines prises de parole en public.

Je ne vais donc pas vous expliquer comment dĂ©velopper votre confiance en vous. Ni comment avoir plus l’habitude de rĂ©aliser des prises de parole, cela viendra avec le temps.

Cependant, j’ai envie de vous donner quelques pistes qui vous permettront de diminuer votre stress avant le jour J.

 

Respirez, respirez, respirez !

La respiration est selon moi l’une des meilleures mĂ©thodes Ă  court terme pour gĂ©rer son stress, ses Ă©motions ou ses crises d’angoisse. Rappelez-vous de la sensation d’effectuer une respiration profonde.

J’aime beaucoup utiliser une mĂ©taphore qui symbolise le stress et la respiration. Lorsque vous stressez, vous avez un fluide invisible qui se trouve dans vos poumons. Ce fluide est mauvais.

Lors de l’inspiration, le fluide se dilue avec l’air. Puis, lorsque vous expirez, le fluide sort de votre corps, et vous Ă©liminez le stress.

Afin de prendre de grandes respirations profondes et de diminuer votre stress avant un oral, voici un exercice de respiration. Vous allez inspirer sur 2 secondes, retenir votre respiration 3 secondes, puis expirer en 5 secondes.

Cet exercice va vous permettre de ralentir votre rythme cardiaque, car il augmente la durĂ©e du temps d’expiration. Il va aussi vous permettre de vous concentrer avant votre prise de parole, et de faire le vide dans votre esprit.

 

Le jour de votre prise de parole, soyez en forme

Pour vous permettre de diminuer votre stress avant une prise de parole, rien de tel que la sensation de contrÎle. Cette sensation est provoquée par une bonne organisation, donc voici quelques tùches que vous pouvez réaliser avant votre oral.

  • Organisez-vous, dĂšs que vous avez l’information de rĂ©aliser un oral (quand le construire, le rĂ©viser, le peaufiner ?).
  • La veille, crĂ©ez-vous une check-list
  • Couchez-vous selon vos horaires habituels et dormez 1 heure de plus. Pour mon cas, je fais souvent 23h-5h, donc la veille d’un oral je fais 22h-5h.
  • Le matin, mangez ! MĂȘme si vous n’en avez pas l’habitude, mangez quelque chose de lĂ©ger, un fruit, ou quelque chose que vous aimez. Cela vous offrira l’énergie nĂ©cessaire pour ĂȘtre prĂȘt face au public.
  • Et n’oubliez pas d’appliquer le point prĂ©cĂ©dent : la mĂ©thode de respiration, qui vous permettra de faire le vide.

 

Visitez les lieux avant de monter sur scĂšne

Si vous n’avez pas la possibilitĂ© tant pis. Mais si la salle est proche de chez vous, alors foncez !

Le fait de vous rendre sur place va vous permettre d’ajuster certains paramĂštres comme : vos mouvements sur scĂšne, la puissance de votre voix, la stratĂ©gie de eyes-contact que vous allez utiliser


En vous familiarisant avec les lieux, vous aurez aussi la possibilitĂ© d’utiliser la mĂ©thode de visualisation positive la veille de votre prise de parole.

Cette mĂ©thode consiste Ă  vous reprĂ©senter votre confĂ©rence d’une maniĂšre rĂ©aliste et positive. N’imaginez pas arranger la foule si vous n’avez pas l’habitude de le faire. Soyez rĂ©aliste !

GrĂące Ă  cette mĂ©thode, vous allez grandement diminuer votre quantitĂ© de stress et amĂ©liorer votre confiance en vous. Puis une fois sur scĂšne, vous aurez dĂ©jĂ  l’impression d’avoir vĂ©cu ce moment. Il sera donc plus simple pour vous de rĂ©aliser une bonne prise de parole face Ă  votre auditoire.

 

4.   Soigner son image et sa tenue face au public

guide sur la prise de parole en public travail

L’habit de fait pas le moine, mais l’habit permet quand mĂȘme de faire bonne impression !

Si cette expression ancestrale a eu de nombreuses fois l’occasion d’ĂȘtre vĂ©rifiĂ©e, je reste persuadĂ© qu’une bonne tenue vestimentaire peut vous faire gagner beaucoup de points.

Ce que j’appelle personnellement le charisme physique, c’est la maniĂšre dont l’on vous perçoit sans prĂȘter attention Ă  votre communication.

Vos habits, votre coiffure, la propretĂ© de votre corps, votre odeur, ou mĂȘme des accessoires sont autant d’élĂ©ments sur lesquels vous pouvez travailler.

Mais attention !

Vous ne devez pas tomber dans le piÚge de la tenue trop élégante et du personnage surjouer lors de votre prise de parole.

En fait, il y a une rĂšgle trĂšs simple Ă  retenir : vos habits et votre look doivent ĂȘtre synchronisĂ©s avec votre message ou votre public.

Pourquoi croyez-vous qu’un orateur comme Steve Jobs venez en tee-shirt et basket Ă  ces derniĂšres confĂ©rences ? Parce qu’il savait qu’aborder un super costume Ă  plus de 1.000€ ne servait Ă  rien. Il avait compris que l’utilisateur lambda de son produit, en l’occurrence son nouvel IPhone, Ă©tait une personne normale qui portait plus souvent un tee shirt qu’une chemise.

C’est de là qu’est partie de principe de synchronisation.

Si vous présentez un produit à votre auditoire, habillez-vous comme le client type de votre produit.

Si vous réalisez une prise de parole sur la biologie végétale, pourquoi ne pas vous habiller avec une blouse, comme dans un laboratoire.

Un dernier exemple ?

Vous devez parler de votre parcours d’entrepreneur Ă  des jeunes adultes en classe de terminale. Adoptez-vous un look d’entrepreneur (costume 3 piĂšces et chaussures de ville) ou un look plus jeune et dĂ©contracté ? Bien sĂ»r, vous opterez pour des baskets blanches et une veste de costume par-dessus un tee-shirt.

 

5.   Faire monter sa motivation et se conditionner

À ce stade, vous avez prĂ©parĂ© votre prise de parole, appris Ă  gĂ©rer votre stress et soignez votre image.

J’aimerais dĂ©sormais vous donner la 5Ăšme clĂ© pour rĂ©aliser une bonne prise de parole en public. Et nous allons voir comment dĂ©cupler votre motivation avant de monter sur scĂšne.

Vous n’ĂȘtes pas sans savoir que 93% de votre communication provient de votre langage non et para verbal. Ce qui signifie que vos gestes, votre attitude, votre posture, le ton de votre voix et votre volontĂ© sont des Ă©lĂ©ments Ă  ne pas nĂ©gliger.

Sauf que si votre motivation n’est pas à son maximum, que risque-t-il de se passer ?

En effet, vous allez avoir une faible volontĂ©. Vos gestes seront courts et auront peu d’impact. Votre attitude face au public fera peine Ă  voir. Et on pourra entendre dans votre voix que vous-mĂȘme n’ĂȘtes pas convaincu par ce que vous dĂźtes


Sachez aussi que si vous ĂȘtes un adapte du stress en public, dĂ©cupler votre motivation avant votre prise de parole vous permettra de diluer votre stress.

Alors voyons 2 méthodes à employer encore une fois avant votre prise de parole :

 

Les affirmations positives

Cette technique consiste à répéter à voix haute des phrases qui vont booster votre motivation. Par exemple

  • « Je vais donner le meilleur de moi-mĂȘme ! »
  • « Je vais rĂ©pondre de maniĂšre pertinente aux questions du public ! »
  • « Je vais captiver mon auditoire ! »
  • « Le public va m’applaudir Ă  la fin de mon intervention »
  • « Je vais dominer mon stress et en faire une force ! »
  • « Je connais mon introduction et je vais faire forte impression face au public ! »
  • « Je vais transmettre mon message Ă  toutes les personnes de la salle ».

Je vous conseille de faire cet exercice d’affirmations positives la veille de votre oral, et surtout, juste avant de monter sur scĂšne. Cela vous permettra Ă  la fois de vous conditionner, mais aussi de ne pas avoir de pensĂ©es nĂ©gatives du type : « Et si j’avais un trou de mĂ©moire. » « Et si je commençais Ă  rougir ? » .

 

Connaitre les enjeux de votre prise de parole

parler en public face a un auditoire

En connaissant les enjeux de votre prise de parole, vous allez tout de suite avoir un boost de motivation. Et pour cela vous avez 2 types d’enjeux : les vîtres et ceux du public.

Pour qui rĂ©alisez-vous cette prise de parole ? Et quel pourrait ĂȘtre l’impact d’une superbe prise de parole sur les personnes prĂ©sentes ?

Admettons que vous fassiez une confĂ©rence Ă  des Ă©tudiants pour leur parler de l’importance de leurs Ă©tudes sur leur avenir professionnel. En les sensibilisant, vous allez peut-ĂȘtre crĂ©er chez quelques-uns d’entre eux des prises de conscience.

En pensant aux bénéfices que va en tirer votre auditoire vous pouvez aussi vous poser les questions suivantes :

« Qu’est-ce que les personnes auront appris de nouveau ? »

« Les personnes présentes sont-elles passé un bon moment ? »

« Ai-je créé un changement psychologique ou physique chez certaines personnes ? »

VoilĂ  pour ce qui est des intĂ©rĂȘts du public, mais vous avez aussi vos propres intĂ©rĂȘts qui peuvent rentrer en jeu.

Si vous faites une intervention pour demander des fonds pour une association, vous avez tout intĂ©rĂȘt Ă  ce que votre prise de parole soit magistrale.

Si vous présentez le tout nouveau produit que votre entreprise vient de créer à des prospects. Avoir une communication efficace vous offrira la possibilité de vendre plus.

Et enfin, quelque soit votre prise de parole, rien ne vaut la satisfaction d’avoir accompli une superbe intervention face Ă  un public. C’est un accomplissement intĂ©rieur qui surpassera tous les autres intĂ©rĂȘts et qui vous confortera dans l’idĂ©e que vous ĂȘtes un bon orateur.

 

 

Félicitations, vous avez lu la partie 1 de ce guide, consacrée à la préparation de votre mindset et de votre prise de parole. Nous allons désormais voir en quelques parties, comment se déroule une bonne prise de parole en public.

 

6.   Commencer son discours comme un leader

Si l’introduction de votre prise de parole est si importante, c’est parce qu’elle permet à votre auditoire de se faire une premiùre impression sur vous.

Nous avons tous dĂ©jĂ  connu un orateur qui a eu des difficultĂ©s sur son introduction, mais que s’est-il passĂ© aprĂšs ? Perte de crĂ©dibilitĂ©, manque d’écoute du public, diminution de l’intĂ©rĂȘt, et finalement, l’orateur passe totalement Ă  travers sa confĂ©rence


C’était Ă©galement le cas lorsque j’étais encore Ă©tudiant. En dĂ©but d’annĂ©e, les enseignants se prĂ©sentent Ă  leurs Ă©lĂšves. C’est un moment dĂ©cisif pour l’enseignant, car c’est Ă  ce moment qu’il montre son niveau d’autoritĂ©. Il en dĂ©coulera par la suite un niveau d’attention plus ou moins Ă©levĂ© de la part des Ă©tudiants durant toute l’annĂ©e.

Voici comment je me présente à presque chaque prise de parole :

 

Une ouverture du cƓur :

Si vous me suivez sur ma chaine YouTube, vous verrez qu’à chaque dĂ©but de vidĂ©o, j’aborde un grand sourire sincĂšre.

J’accompagne ce sourire d’un geste de corps. Soi, je fais une sorte de salut militaire dĂ©calĂ© avec un clin d’Ɠil, soi je fais un geste d’ouverture avec mes bras.

J’agrĂ©mente le tout avec un ton de voix chaleureux et un regard direct dans l’objectif de la camĂ©ra (donc dans l’Ɠil de la personne qui regarde la vidĂ©o).

Cette ouverture Ă  la fois physique et psychologique me permet de bien introduire mes vidĂ©os mais c’est aussi le cas Ă  l’oral.

 

Évitez les introductions ringardes :

« Bonjour je m’appelle monsieur Patate et je vais vous parler de  »

Non plus sĂ©rieusement, vous alliez vraiment introduire votre prise de parole avec quelque chose du mĂȘme style ?

N’oubliez pas ceci : les personnes du public s’intĂ©resseront Ă  vous lorsque vous leur aurez prouvĂ© qu’ils ont un intĂ©rĂȘt Ă  faire cet effort.

Alors montrez leurs que vous avez des ressources, et qu’ils devraient s’arracher votre histoire !

Commencez par une statistique choc :

« 20% des gens ont trĂšs peur de parler en public et 36% ont un peu peur d’aprĂšs cet article de BIBA sur les phobies.

Vous ajoutez Ă  ça la peur de se retrouver dans un endroit public (agoraphobie). Le fait de s’exprimer (glossophobie) et la peur de se faire juger. Et vous obtenez un cocktail de peur que l’on va essayer de detoxifier ensemble. »

 

Vous pouvez aussi commencer par une histoire et faire du storytelling. C’est un bon moyen de laisser du suspense tout en captant l’attention de vos spectateurs. Tout le monde aime les histoires et vous pourrez mĂȘme ajouter « Cette histoire nous concerne tous, et je pense que vous vous ĂȘtes dĂ©jĂ  retrouvĂ© dans cette situation  »

 

DerniĂšrement, vous avez aussi la possibilitĂ© de vous inspirer d’un maitre de la prise de parole : Steve Jobs. Rappelez-vous la toute premiĂšre apparition grand public de son Macintosh. Vous rappelez-vous le dĂ©but de la confĂ©rence ? L’ordinateur qui brise le silence de la salle par un « BONJOUR ». Tout le monde Ă©tait par la suite Ă  l’écoute de son concepteur.

Alors retenez une chose : INOVEZ !

 

7.   PrĂȘter attention Ă  sa diction et son Ă©locution

Si vous souhaitez devenir un bon orateur, vous allez Ă©galement devoir travailler sur votre Ă©locution.

L’élocution, c’est la capacitĂ© de savoir s’exprimer clairement Ă  l’oral, d’enchainer les phrases distinctement et d’avoir une bonne articulation.

La diction, de son cÎté, est spécialement liée à la prononciation des sons que vous allez émettre lors de votre prise de parole.

MĂȘme si les 2 vont souvent de pair, vous pouvez trĂšs bien avoir une bonne diction, mais avoir du mal Ă  enchainer vos phrases. Ou alors savoir subtilement enchainer vos phrases et bloquer sur certaines syllabes ou certains sons.

La diction et l’élocution, sont 2 paramĂštres qui forment la communication para verbale. Cette derniĂšre reprĂ©sente environ 38% de l’impact de vos propos Ă  l’oral ! Vous avez donc tout intĂ©rĂȘt Ă  bien la travailler pour mettre toutes vos chances de votre cĂŽtĂ©.

 

Musclez votre élocution !

Il existe de nombreuses maniÚres de muscler son élocution pour réaliser une bonne prise de parole en public.

Pour commencer j’aimerais parler des phrases de diction. MĂȘme si j’ai Ă©crit un article regroupant plus de 240 de ses phrases, je ne trouve pas que cette mĂ©thode est la meilleure. Pour moi, ces phrases vous font insister sur des sonoritĂ©s qui ne se reproduiront jamais dans les phrases du quotidien.

Donc libre Ă  vous de les utiliser, les rĂ©pĂ©ter et vous entrainer avec, si vous sentez qu’elles vous permettent d’ouvrir un peu plus votre mĂąchoire.

 

Une autre technique pour amĂ©liorer son Ă©locution pour une prise de parole en public, est d’utiliser un stylo. Placez-le entre vos dents dans le sens horizontal le plus loin possible dans votre bouche. Puis, serrez vos dents dessus et commencez Ă  parler ! Vous verrez que la gĂȘne occasionnĂ©e au niveau de la langue et de la mĂąchoire vous force Ă  avoir une bonne Ă©locution. Profitez-en pour rĂ©citer votre introduction ou le plan de votre confĂ©rence.

 

Enfin, une derniĂšre mĂ©thode consiste Ă  dĂ©tendre votre mĂąchoire Ă  l’aide de bĂąillements et d’amples mouvements de votre bouche. En vous forçant Ă  bailler, vous allez Ă©veiller les muscles, les tendons, et les ligaments afin de les Ă©chauffer.

Eh oui, la voix, c’est comme un muscle, ça se travaille et ça se chauffe !

 

Jouez avec votre voix !

Vous venez de le comprendre (ou vous le saviez dĂ©jĂ ) votre voix fait intervenir tout un systĂšme de muscles et d’organes pour fonctionner. Vous avez donc la possibilitĂ© de jouer avec cet Ă©cosystĂšme lorsque vous parler en public !

Si l’on dit d’une personne qu’elle a une bonne Ă©locution, c’est aussi parce qu’elle joue sur plusieurs tonalitĂ©s lorsqu’elle s’exprime. Des graves, des aigĂŒes, des mĂ©diums, une voix puissante, une voix de chuchotement


En ouvrant le champ de possibilitĂ©s et en jouant sur tous les sons que peut produire votre bouche, vous verrez votre Ă©locution s’amĂ©liorer.

Alors n’hĂ©sitez pas Ă  surjouer votre personnage et varier entre les extrĂȘmes. Cela vous permettra en plus de crĂ©er un effet de surprise.

 

Un autre paramĂštre que je n’ai pas Ă©voquĂ© dans cette partie est le dĂ©bit de parole. En effet, plus votre dĂ©bit de parole est faible, plus vous avez de chance d’avoir une bonne Ă©locution.

Ce qui empĂȘche beaucoup d’orateurs de s’exprimer clairement, c’est souvent qu’ils parlent trop vite. Et comme n’importe qui, plus vous accĂ©lĂ©rez votre dĂ©bit de parole, plus vous risquez de bafouiller et de vous tromper dans vos propos.

Alors veillez Ă  parler lentement et distinctement, comme nous allons le voir Ă©galement dans la partie suivante.

 

Un orateur qui sait comment s’exprimer clairement, est un orateur qui aura plus de chances d’ĂȘtre compris par son public.

 

8.   Séduire son auditoire pour garder son attention

La prise de parole en public et l'art oratoire

Qu’est-ce qui fait qu’un leader est un leader ? Vous ĂȘtes-vous dĂ©jĂ  posĂ© cette question un peu Ă©trange ?

Si l’on revient Ă  la dĂ©finition d’un leader charismatique, on trouvera que c’est une personne capable d’attirer l’attention sans la demander et que l’on a naturellement envie d’écouter et de suivre.

Un leader est donc une personne qui possĂšde un haut niveau de sĂ©duction. Cela lui permet Ă  la fois, d’attirer l’attention de son auditoire, et de le garder.

Mais alors comment sĂ©duire son public lorsqu’on lui fait face ?

Eh bien pour moi il y a 4 critÚres à ne pas négliger :

  1. Soignez votre tenu vestimentaire et votre look en général (comme vu dans la partie 4)
  2. Parler lentement et avec distinction. Comme nous l’avons vu dans la partie prĂ©cĂ©dente la diction et votre Ă©locution son trĂšs importante pour vous faire comprendre. Mais cette fois si, j’insiste sur le fait de parler lentement. Un bon leader Ă  l’oral est une personne qui prend son temps, qui maitrise la situation. Et par consĂ©quent qui parle avec distinction et facilitĂ© Ă  son auditoire. Personne n’a envie d’entendre une locomotive parler Ă  vive allure : ce n’est pas agrĂ©able !
  3. Transmettez vos émotions par la gestuelle. Le fait de bouger sur scÚne est un bon moyen de séduire son auditoire et de mieux transmettre vos émotions. Par exemple, rapprochez-vous du premier rang et commencez à chuchoter, cela créera une proximité.
  4. Jouez sur votre regard ! Alors je sais, regarder son public dans les yeux peut ĂȘtre difficile
 Mais vous devez absolument plonger votre regard dans celui de vos interlocuteurs ! C’est d’ailleurs une des meilleures techniques pour rĂ©cupĂ©rer l’attention d’une personne qui semblait perdue. Lorsque vous identifiez une personne dont l’attention est en baisse, fixez lĂ  quelques secondes en vous arrĂȘtant de parler. Vous verrez que son attention remontra automatiquement, d’abord par politesse, puis par curiositĂ©. Et enfin, par intĂ©rĂȘt, si ce que vous expliquez est intĂ©ressant.

 

9.   Utiliser des techniques de communication

Storytelling, argumentation, négociation, débat, vulgarisation, pitch
 sont autant de stratégies que vous pouvez utiliser au sein de votre prise de parole.

Toutes ces techniques de communication ne sont pas rĂ©servĂ©es Ă  un cadre spĂ©cifique. MĂȘme si nous avons tendance Ă  voir un pitch lors d’une prĂ©sentation commerciale, vous pouvez utiliser ce format.

Pourquoi ne pas crĂ©er un petit dĂ©bat avec 3 ou 4 membres du public lors de votre confĂ©rence. Chacun donnerait ses idĂ©es, les dĂ©fendrait, et vous cela vous permettra d’enrichir le contenu de votre intervention.

Pour le cas du storytelling, nous en avons dĂ©jĂ  parlĂ© mais il peut trĂšs bien ĂȘtre intĂ©grĂ© en dĂ©but de votre prise de parole. Poser son dĂ©cor Ă  l’aide d’une petite histoire sera toujours apprĂ©ciĂ© par votre auditoire.

Pour finir, vous pouvez utiliser la vulgarisation à la fin de votre oral pour résumé les principaux axes que vous avez développés.

Plus vous mixez les techniques de communication au sein mĂȘme de votre prise de parole, plus vous avez de chance de rythmer votre confĂ©rence. Et une confĂ©rence rythmer et une confĂ©rence durant laquelle le public reste attentif !

 

10. Éviter les piùges et conclure brillamment

guide sur la prise de parole en public entreprise

Tout s’est bien passé ? C’est vrai ? Vous avez menĂ© la barre comme un vrai orateur charismatique ? Vous ĂȘtes fiĂšre de votre prise de parole ? Alors c’est le moment de conclure avec sĂ©rĂ©nitĂ© et maitrise face Ă  un public qui n’attend qu’une chose : vous applaudir !

Voici 2 piĂšges Ă  ne pas commettre lors de votre conclusion, nous verrons aprĂšs 4 techniques de closing.

  • Terminer par des excuses : « Je n’ai pas eu le temps de vous parler de ça ». « Je n’ai pas pu bien prĂ©parer ma prise de parole, donc il y a certains points que j’ai sautĂ©s ». Ou alors « je suis dĂ©solĂ© qu’il y ait eu ce problĂšme technique au niveau du logiciel. Je n’ai pas pu vous montrer une vidĂ©o, je n’ai pas pu mettre telles ou telles images  ».

Vous n’avez aucune excuse Ă  donner au public Ă  la fin de votre prise de parole ! C’est un moment clĂ© durant lequel l’attention du public est Ă  son maximum. Si vous finissez par des excuses, le public vous identifiera Ă  une personne qui se trouve des excuses pour justifier un manque de compĂ©tence. Ou alors comme quelqu’un qui ne sait pas gĂ©rer un problĂšme technique. Et vous n’ĂȘtes pas cette personne, donc aucune excuse, soyez confiant et charismatique !

 

  • Terminer par une accumulation : C’est souvent le cas lorsque vous n’avez pas pris le temps de bien prĂ©parer votre conclusion. « Ah j’ai oubliĂ© de vous dire qu’au fait » et vous rajoutez un ou deux principes. Ensuite vous dites « donc en guise de derniĂšre conclusion j’aimerais que vous reteniez ceci
 et ceci
 et encore cela  ». Puis au fur et Ă  mesure vous continuez d’ajouter de la matiĂšre.

Quand vous faites une prise de parole, votre texte n’est pas Ă  apprendre par cƓur. Mais l’introduction, et la conclusion, vu que ce sont les deux moments oĂč le public est le plus attentif, vous devez donc faire bonne impression. C’est pourquoi vous devez travailler votre conclusion quitte mĂȘme Ă  l’apprendre par cƓur.

 

Maintenant que vous connaissez 2 piÚges à éviter, voyons 4 méthodes pour conclure votre prise de parole en public

 

MĂ©thode 1 : Faire un appel Ă  l’action

À la fin de votre prise de parole, si le sujet si prĂȘte, vous pouvez ĂȘtre amenĂ©s Ă  proposer au public de passer Ă  l’action. De rĂ©aliser un achat, de signer une pĂ©tition, d’adhĂ©rer Ă  votre club de sport, ou tout autre demande, cette derniĂšre doit respecter 3 principaux critĂšres. Votre message final doit ĂȘtre

  • Clair, il faut que le public sache exactement quoi faire aprĂšs que vous lui ayez expliquĂ©.
  • Simple Ă  mettre en place. Plus c’est simple Ă  faire, plus vous aurez de participation. Cela semble logique, mais je vois encore des personnes demander la lune aprĂšs leur speech

  • Unique, et ne doit comporter qu’une seule action Ă  faire. Soit, vous demandez un partage, un don, une participation physique, mais pas les 3 Ă  la fois. Pas comme le fameux « Abonnez-vous, partagez, commentez et aimez cette vidĂ©o » sur YouTube.

Donc retenez bien que, moins le public Ă  la possibilitĂ© d’hĂ©siter, plus vous aurez de rĂ©ponses positives pour votre appel Ă  l’action. En clair, respectez ces 3 critĂšres pour finir votre oral correctement.

 

MĂ©thode 2 : Offrir une vision, ou un modĂšle d’inspiration au public

La prise de parole en public la conclusion

C’est une mĂ©thode qui est souvent employĂ©e par de grands orateurs, surtout en politique. Vous allez tout simplement faire une ouverture vers une vision que vous souhaitez partager au public. Et je vais pour cela vous donner un exemple concret :

Vous faites une prise de parole sur l’importance de l’enseignement.

C’est une thĂ©matique plutĂŽt joyeuse, car vous allez dĂ©velopper vos connaissances et votre savoir Ă  travers l’enseignement.
Cependant, dans le milieu scolaire français, il y a peu d’étudiants qui sont heureux d’aller Ă  l’école.
Donc en tant qu’orateur, vous pouvez dĂ©fendre la vision que tout le monde a besoin d’un mentor de vie. Cela nous permet d’apprendre les choses de la vie avant qu’elle nous arrive. Tout comme on devrait apprendre Ă  parler en public plutĂŽt que de s’entrainer sur le terrain et ramer pendant des annĂ©es.

Vous pouvez aussi ajouter que dans certains pays l’école est un luxe que les enfants ne peuvent pas tous avoir


 

Méthode 3 : Créer une boucle

Cette méthode demande beaucoup de préparation mais, la mettre en place vous offre un résultat époustouflant !

Le but est de montrer quelque chose dans votre interlocution et d’en faire un rappel Ă  la fin de votre prise de parole. Vous pouvez commencer par une histoire. DĂ©velopper votre prise de parole. Puis conclure par la moralitĂ© de l’histoire dans votre closing.

Voici un autre exemple : vous introduisez votre oral par une vidĂ©o choc d’une catastrophe naturelle. Cette catastrophe dĂ©truit Ă  80% une ville cĂŽtiĂšre. Vous dĂ©veloppez ensuite votre prise de parole. Puis Ă  la fin, vous prĂ©senter la fin de la vidĂ©o, qui explique que des solutions existent et qu’elles ont Ă©tĂ© misent en place dans cette ville.

En rĂ©alisant cette boucle, vous montrez que votre oral a Ă©tĂ© prĂ©parer avec soin. Et vous dĂ©gagez la sensation d’une rĂ©elle conclusion auprĂšs du public. Sachant qu’en plus vous faites passer un message d’espoir (mĂ©thode 2), c’est jackpot !

 

Méthode 4 : Proposer une reformulation simple et claire

Si vous souhaitez jouer la carte de la simplicité, alors cette méthode est faite pour vous. Elle consiste à donner le nectar de votre prise de parole au public en 1 seule phrase.

Cette phrase sera bien Ă©videmment prĂ©parĂ©e Ă  l’avance. Je ne vous conseille pas d’essayer d’improviser. Elle devra marquer l’esprit du public. Et sera ce que le public devra retenir de votre oral. Dans cette phrase clĂ©, vous ĂȘtes sensĂ© retrouvez les mots-clĂ©s appartenant Ă  chacune des parties de votre prise de parole.

 

Et une partie supplĂ©mentaire qui s’achĂšve ! Il ne vous reste plus que la partie finale de ce guide Ă  lire. Nous allons notamment voir comment rĂ©pondre aux interrogations de son auditoire, et analyser sa prise de parole.

 

 

11. RĂ©pondre aux questions de son public

guide sur la prise de parole en public orateur

Dans cette onziùme partie, je vais vous faire une fleur. Voici un plan d’action qui sort tout juste du four de mes connaissances en communication.

Je vous recommande de l’appliquer pour les questions les plus compliquĂ©es de votre auditoire. Pas besoin de ce plan pour les questions fermĂ©es oĂč vous ne rĂ©pondez pas OUI ou NON.

Étape 1 : Écoutez la question avec toute votre attention. MĂȘme si votre interlocuteur vous prend violemment Ă  partie et vous critique, Ă©coutez. Faites des signes de tĂȘte. Ne croisez pas les bras (attention aux gestes barriĂšres !). Et plongez votre regard dans le sien.

Étape 2 : Reformulez la question de votre interlocuteur. Cela permettra de montrer que vous avez bien compris sa problĂ©matique. Vous pouvez d’ailleurs lui poser une question pour prĂ©ciser sa question ou la clarifier. Car si tout le monde dans la salle n’a pas saisi le problĂšme, c’est mauvais pour vous.

Étape 3 : C’est le moment de dĂ©fendre votre point de vue, vous allez pouvoir rĂ©futer ou approfondir. Inutile de tout rejeter en bloc tout ce que la personne a dit. Vous pouvez par exemple nuancer ses propos, expliquer que vous avez une vision diffĂ©rente des choses


Étape 4 : Argumentez ensuite votre rĂ©ponse. Vous allez essayer de convaincre votre interlocuteur et tout votre auditoire avec vos connaissances. Illustrez vos exemples par des faits concrets, des Ă©tudes statistiques, ou mĂȘme l’intervention d’une personne tierce.

Étape 5 : C’est le moment de conclure votre rĂ©ponse, rĂ©pĂ©tez l’essentiel de votre argumentation, tout en restant ouvert aux objections d’un autre intervenant.

 

12. Analyser et savoir si sa prise de parole est réussie

Pour finir, j’aimerais vous donner quelques indicateurs qui vous permettront de savoir si votre prise de parole a Ă©tĂ© rĂ©ussie.

Le premier indicateur : c’est le public ! Est-il attentif lors de votre prise de parole ? Vous a-t-il posĂ© des questions Ă  la fin de votre intervention ? Les personnes sont-elles venues vous voir par la suite ? Avez-vous eu des retours positifs ? C’est un bon indicateur, cependant, si vous faites face Ă  des personnes timides qui n’osent pas venir vous fĂ©liciter, vous allez avoir du mal Ă  obtenir du feed-back.

La deuxiĂšme mĂ©thode consiste Ă  mettre une camĂ©ra ou avoir un ami dans le public. C’est un bon indicateur qui vous permettra en plus de vous amĂ©liorer pour vos prochaines prises de parole. Avec une camĂ©ra, vous pourrez visualiser vos mouvements sur scĂšne et revoir de nombreuses fois votre intervention. Vous saurez alors comment vous amĂ©liorer. Un ami dans le public peut aussi vous aider mais son feed-back dĂ©pendra de son point de vue.

Enfin, le dernier indicateur est la rĂ©alisation de votre objectif. En effet, durant la prĂ©paration de votre oral, vous allez dĂ©finir un objectif. Faire rire le public, obtenir de nouveaux clients, convaincre, ayez un objectif prĂ©cis. De cette maniĂšre, si vous rĂ©alisez l’objectif de votre prise de parole, c’est en soi que votre prise de parole est aussi rĂ©ussie.

 

BONUS : En apprendre plus sur la prise de parole en public

FĂ©licitations, vous ĂȘtes arrivĂ© Ă  la fin de ce guide complet sur la prise de parole en public !

Pour vous permettre d’aller plus loin sur le sujet de la prise de parole en public, laissez-moi vous conseiller 3 solutions.

La premiĂšre, suivre le cours en ligne gratuit de 1h sur le thĂšme de l’art de parler en public ! J’ai crĂ©Ă© spĂ©cialement pour vous 5 vidĂ©os privĂ©es que je vous envoie par mail.

À travers ces 5 vidĂ©os, je vous expliquerai toutes les Ă©tapes qui vous mĂšneront Ă  rĂ©aliser de meilleures prises de parole en public.

Vous allez pousser votre communication vers les sommets grĂące Ă  des stratĂ©gies d’orateurs cĂ©lĂšbres et charismatiques.

Cliquez par ici pour tester gratuitement ce cours en ligne sur la prise de parole

 

D’une autre maniùre, je vous recommande vivement de vous pencher sur ces 3 livres au sujet de la communication.

Ce sont les 3 ouvrages qui m’ont le plus apportĂ© de connaissances et de techniques sur l’art oratoire et la communication. C’est d’ailleurs en partie grĂące Ă  ces bouquins que j’ai pu rĂ©aliser ce guide complet sur la prise de parole ^^’

Enfin, pour les personnes vraiment motivĂ©es Ă  pousser leur communication vers les sommets, je me propose de vous accompagner personnellement vers cet objectif. En suivant ma formation Speaker Evolution (8h de formation sur la prise de parole en public), vous allez pouvoir constater un changement profond de vous-mĂȘme. Je vous aiderai Ă  devenir le leader qui est en vous, et Ă  enfin obtenir l’attention que vous souhaitez, lorsque vous parler Ă  un auditoire.

Qu’importe votre choix, merci infiniment d’avoir pris le temps de lire ce guide. En espĂ©rant pouvoir encore vous aider Ă  dĂ©velopper votre communication.

William

Moyenne des votes...
[Total: 1 Average: 5]
montage pour formation offerte

ATTENDS! Bonjour l'ami, voici un cours en ligne gratuit sur la communication

Tu vas découvrir à travers 5 vidéos de formation différents plein de conseils pour parler en public ou avoir plus de tchatche

Super, tu as fait le bon choix, rendez vous sur ta boite mail !