SĂ©lectionner une page

Comment avoir de la rĂ©partie ? Savoir rĂ©pondre du tac au tac Ă  une personne qui essaye de nous destabiliser. Et peut ĂȘtre mĂȘme aller jusqu’Ă  renverser le rapport de force Ă©tabli en communication. Maitriser l’art de la rĂ©partie est une puissante technique de communication orale que vous devez savoir utiliser.

Dans ce nouvel article je vais vous donner une définition de la répartie. Puis, je vais vous donner des exemples concrets de situations ou utiliser la répartie. Ainsi que des techniques de répartie. Pour terminer, je ferai une petite mise en garde sur les bonnes utilisations de la répartie et des punchlines. 

Commençons par dĂ©finir la rĂ©partie ; c’est le fait d’avoir la capacitĂ© de riposter Ă  certaines rĂ©pliques de maniĂšre rapide et prompte. Cette aptitude est intĂ©ressante, car lorsque l’on va tenter de vous dĂ©stabiliser (entretien, oral, etc) vous aurez la possibilitĂ© de rĂ©pondre Ă  cette attaque. 

Maßtriser la situation 

Avant tout, il faut comprendre comment fonctionne la rĂ©partie. Les personnes en face de vous tenteront de vous dĂ©stabiliser Ă  travers des pics ou des messages brefs. Si vous manquez de rĂ©partie, vous succombez Ă  cette attaque. La communication est alors brisĂ©e du fait d’une certaine peur ou par le manque de rĂ©ponse. 

La premiĂšre chose Ă  faire est d’avoir suffisamment confiance et d’avoir une aisance relationnelle lorsque vous parlez. 

Le but sera de montrer que vous maĂźtrisez la situation. Si vous vous laissez dĂ©stabiliser et que la personne prend le pas sur la communication, vous n’aurez pas la possibilitĂ© de rĂ©pondre. 

Je vous invite Ă  garder le contrĂŽle de la situation en montrant que vous ĂȘtes assez Ă  l’aise Ă  l’oral. 

Si le rapport de force qui s’exerce entre les diffĂ©rentes parties lors d’une communication (par exemple Ă©lĂšve/professeur ou employĂ©/employeur) est trop grand, le fait d’avoir de la rĂ©partie ne changera pas les choses. Dans ce cas, c’est celui qui domine de fait qui gardera la maĂźtrise de la situation. 

Il est donc important d’apprendre la notion de cadre et d’apprendre Ă  convaincre et persuader les personnes. 

Avoir de la répartie face à différentes personnes 

Il existe deux types de personnes qui vont tenter de vous déstabiliser. 

Les personnes que vous connaissez bien 

Ce sont les personnes de votre entourage qui sont assez taquins. 

Avec ces personnes, vous devez développer vos compétences en matiÚre de répartie. 

Dans le cadre de conversations avec ces personnes, vous devrez utiliser une certaine panoplie d’expressions qui vous sont propres et que vous avez sous le coude. 

En gĂ©nĂ©ral, votre entourage vous taquinera sur les mĂȘmes sujets qui sont susceptibles de vous mettre mal Ă  l’aise. Vous pourrez alors utiliser les mĂȘmes expressions. Ce n’est pas quelque chose de nouveau, mais plutĂŽt des habitudes Ă  prendre. 

Les personnes que vous connaissez moins 

A l’inverse, il y a des personnes que vous venez de rencontrer ou qui ont peu l’habitude de vous taquiner. 

Dans ce cas, vous ĂȘtes dĂ©stabilisĂ© par le manque d’habitude. 

Ici, je vous invite Ă  prendre votre temps en mettant en place un plan d’action : 

– Garder son calme avec un sourire narquois : vous montrez que vous maĂźtriser la situation, mĂȘme si ce n’est pas le cas intĂ©rieurement 

– Soupirer pour gagner du temps, tout en rĂ©flĂ©chissant Ă  vos arguments

– Donner sa rĂ©plique en utilisant les techniques que je vais vous expliquer

Utiliser les techniques verbales 

J’aimerais vous donner 2 techniques que vous pourrez employer et qui marchent quasiment Ă  tous les coups. 

Vous pouvez trĂšs bien utiliser l’humour, mais si un climat hostile s’installe, il est prĂ©fĂ©rable d’utiliser ces 2 mĂ©thodes :

– La reformulation : Comme prĂ©cĂ©demment, utilisez le sourire, le soupir et reformulez ce que l’autre vous a dit. Ensuite, vous donnez votre argument. Cela va vous permettre de gagner davantage de temps, de montrer que vous avez bien compris le message et que vous maĂźtrisez la situation. 

– L’exagĂ©ration : Vous exagĂ©rez une situation en apportant une notion de gravitĂ©. Cela mettra la personne mal Ă  l’aise, car elle ne s’attend pas Ă  une telle rĂ©ponse. Par exemple, sur la pousse des cheveux : Untel vous dit « ton coiffeur est parti en vacances », ce Ă  quoi vous pouvez rĂ©pondre « non, il est dĂ©cĂ©dé ». Faites en sorte de dĂ©stabiliser davantage votre interlocuteur afin qu’il ne puisse plus vous rĂ©pondre. Par la suite, n’oubliez pas de prĂ©ciser qu’il s’agit d’une blague. 

Faites des attaques indirectes

Ce peut ĂȘtre des attaques concernant des personnes de votre famille ou de votre entourage. 

Dans ce cas, vous pouvez utiliser l’ironie et l’autodĂ©rision pour rĂ©pondre Ă  ces punchlines. 

En réalité, vous savez ici que votre interlocuteur ne vous en veut pas, mais veut simplement résoudre un problÚme de communication. 

Vous pouvez mĂȘme pousser la blague ou la punchline encore plus loin, sans pour autant attaquer directement la personne. 

Mise en garde sur l’utilisation de la rĂ©partie

Ici, je voudrais faire une petite mise en garde sur tout ce qui est répartie. 

A mon sens, le but de ces techniques ne va pas ĂȘtre d’apprendre Ă  les utiliser sur les autres et d’attaquer les autres. L’objectif va ĂȘtre plutĂŽt de s’en protĂ©ger. 

Personnellement, j’utilise la rĂ©partie comme une technique de dĂ©fense. J’Ă©vite de titiller mon entourage, car cela n’a pas toujours grand intĂ©rĂȘt et peut juste mettre les autres mal Ă  l’aise. 

En particulier, si vous utilisez les punchlines dans un rapport de force clairement inégal (en votre faveur), vous risquez de passer pour une personne arrogante.

 

J’espĂšre que cet article vous a plu et que vous aurez compris comment avoir de la rĂ©partie et maĂźtriser une situation. 

Si vous cherchez davantage de techniques de communication, je vous invite à suivre ma formation gratuite pour améliorer votre communication et la prise de parole en public. 

Cette formation se compose de 5 vidĂ©os pour vous apprendre Ă  devenir convaincant Ă  l’oral, un meilleur orateur, plus Ă  l’aise en communication et Ă  comprendre tous les enjeux d’une prise de parole. 

 

 

Les articles complémentaires qui pourraient vous intéresser :

  1. Comment pitcher ses idées en public
  2. Comment faire un storytelling captivant
  3. RĂ©aliser un pitch en public
  4. La méthode Gordon pour gérer un conflit
  5. Comment créer et animer un débat