SĂ©lectionner une page

Bonjour à toutes et à tous ! Dans ce nouvel article, j’aimerais que l’on parle de pitch à l’oral. J’ai déjà réalisé par le passé, un article sur le sujet. J’expliquais ce qu’est un bon pitch, et je définissais les 3 adjectifs principaux qui traduisent de sa qualité.

Aujourd’hui, je vous explique comment construire un pitch et quelle en est sa structure. Je vous dévoile un plan efficace, pour réussir à résoudre la problématique d’un bon pitch. Je vous donnerai également une astuce pour rendre votre pitch, encore plus impactant.

Qu’est-ce qu’un bon pitch ? 

C’est un court discours (généralement connu pour durer entre 30 secondes et 5 minutes) de quelques phrases, qui va susciter l’intérêt et la curiosité de votre audience. Toutefois, il faut veiller à ne pas trop en dire. Ce n’est pas une grande prise de parole appuyée d’un support vidéo.

Un bon pitch, c’est donc un message :

  1. concis ;
  2. précis (un seul message transmis) ;
  3. compréhensible ; 

Le storytelling : utiliser le schéma narratif pour créer un bon pitch

Le schéma narratif est utilisé lorsqu’une histoire est écrite, ou racontée. Son cheminement est le suivant : 

  • dresser le dĂ©cor ;
  • parler d’un Ă©lĂ©ment perturbateur, qui attise la curiositĂ© du public ;
  • dĂ©rouler de courtes pĂ©ripĂ©ties et actions ;
  • se prĂ©senter ou prĂ©senter un produit ;
  • conclure avec appel Ă  l’action ;

Le pitch peut-être utilisé lors d’un recrutement. Tout au long de cet article, je vais donc prendre pour exemple, un entretien. Vous avez un recruteur en face de vous, et vous allez vous pitcher vous-même.

1. Poser le cadre

Généralement, c’est le moment où l’on commence à peine à introduire la problématique. Ici, vous allez expliquer au recruteur que vous êtes la personne idéale pour intégrer son entreprise. Par exemple : son entreprise est dans un domaine d’activité X et vous avez également fait des études dans ce domaine.

Vous ne parlez ni des problèmes, ni de leur solution.

2. Définir une problématique

C’est à ce moment-là que vous insistez sur le problème, et que vous faites en sorte d’appuyer dessus. Par exemple : un manque d’effectif dans l’entreprise suite au départ d’un employé, ou encore suite à une création de poste. Vous appuyez donc sur la problématique liée à ce poste en question.

3. Dérouler les péripéties et action

Sur un pitch de 3 ou 4 minutes, le déroulement dure environ 1 minute. À présent, vous allez montrer que vous êtes la personne qu’il faut pour l’entreprise. À chaque problème, sa solution. L’entreprise a besoin au secrétariat de quelqu’un qui :

  • rĂ©pond efficacement au tĂ©lĂ©phone : vous avez l’expĂ©rience en tant que tĂ©lĂ©vendeur et ĂŞtes capable de gĂ©rer cette partie ;
  • gère la partie administrative : vous ĂŞtes quelqu’un d’organisĂ© et avez eu l’occasion de travailler dans des structures similaires ;
  • ait un bon relationnel : vous ĂŞtes une personne sociable et ouverte aux Ă©changes ;
  • est efficace, multitâche et rĂ©actif : citez vos compĂ©tences, votre expĂ©rience, etc.

Le but est de lister les problèmes en lien avec le poste, ainsi que vos atouts et vos compétences. Dans le cas d’un entretien, cette partie peut facilement être préparée au préalable.

Pour conclure le pitch :

Vous devez faire comprendre Ă  votre interlocuteur que vous lui apportez une solution. Dans ce cas, vous devez subtilement faire comprendre que vous ĂŞtes la personne pour le poste.

Si vous présentez un produit ou un service, vous devez tout simplement montrer que c’est ce dont ils ont besoin. C’est le produit qui répond à toutes leurs attentes et leurs besoins*.

Si vous atteignez cet objectif, vous avez réussi votre pitch.

* À noter, la différence entre attentes et besoins :

  • attente : quelque chose sur lequel on compte (exemple : boire un cafĂ© le matin) ;
  • besoin : Ă©tat de nĂ©cessitĂ© (exemple : boire un cafĂ© de qualitĂ©)

4. Se présenter ou présenter un produit 

Dans le cas d’un entretien, vous vous révélez et vous présentez plus en détails. S’il s’agit d’un produit, vous dévoilez ses caractéristiques techniques et ses capacités.

5. Appeler à l’action : “call to action”

Vous devez absolument faire en sorte de créer un appel à l’action. Il s’agit de faire agir votre interlocuteur, de le faire passer d’un état passif à actif. 

Si vous êtes face à un recruteur, vous pouvez lui demander s’il pense que vous correspondez aux critères de l’entreprise. Vous pouvez également le sonder : pense-t-il que votre candidature peut être intéressante ?

Dans le cas d’un produit, rappelez-vous que vous êtes “seulement” en train de réaliser un pitch (vous cherchez à attiser sa curiosité). C’est-à-dire que vous aurez besoin d’un autre rendez-vous, pour parler plus en détail de votre produit. Vous souhaitez donc le rencontrer à nouveau. Invitez-le à vous communiquer son adresse e-mail, à vous donner son premier avis sur le produit présenté.

Dans tous les cas, votre appel à l’action doit être simple et unique. Ne demandez pas plusieurs choses.

Conseils : pour aller plus loin

Nous avons vu la définition d’un bon pitch et sa structure. J’aimerais à présent vous donner deux petits conseils à appliquer au sein de ce plan. Ces deux astuces vont rendre votre pitch encore plus intéressant et efficace.

1. Travailler l’accroche de votre pitch

Comme nous l’avons vu, le premier point de ce schéma narratif, c’est de poser le cadre. Poser le cadre, c’est très bien. Insérer une accroche, c’est encore mieux. 

Je vous recommande d’incorporer une phrase clé sur qui vous êtes, ou sur l’entreprise que vous représentez.

Si vous travaillez au sein d’une petite start-up, vous allez montrer son évolution quant au nombre d’employés par exemple. Vous êtes passés de 3 employés début 2019, à un effectif de 52, six mois après. Directement, vous attisez la curiosité de votre public. 

Si votre entreprise est très innovante, il sera facile de vous démarquer. De la même manière, chaque personne est unique. Si vous devez vous présenter, trouvez une phrase qui vous définisse au mieux. 

2. Préparer des questions de fin de pitch

Face à un auditoire silencieux, vous pouvez commencer à douter de l’efficacité de votre pitch. Il se peut qu’il n’ait pas assez interpellé votre public. Quand vous demandez en fin de discours s’il y a des questions, il se peut qu’il n’y ait pas de réponse. 

C’est donc le moment d’appliquer ce second conseil. Préparez trois ou quatre questions supplémentaires que le public pourrait potentiellement se poser. À vous de les aborder et d’y répondre.

faire un pitch efficace en public

 

Nous arrivons à la fin de cet article. J’espère que vous aurez compris : 

  • ce qu’est un pitch ;
  • comment construire un pitch ;
  • les deux conseils pour amĂ©liorer votre pitch ;

Vous êtes encore en train de lire cet article ? C’est que vous êtes sûrement intéressé par la communication, la prise de parole en public ou sur le point de faire un pitch.

Je vous invite donc à suivre gratuitement mon cours en ligne d’une heure, sur la prise de parole en public. Entrez votre e-mail et on se retrouve, juste après, dans votre boite mail pour une première vidéo.

Moyenne des votes...
[Total: 2 Average: 5]
montage pour formation offerte

ATTENDS! Bonjour l'ami, voici un cours en ligne gratuit sur la communication

Tu vas découvrir à travers 5 vidéos de formation différents plein de conseils pour parler en public ou avoir plus de tchatche

Super, tu as fait le bon choix, rendez vous sur ta boite mail !