SĂ©lectionner une page

Qu’est ce que le small talk en communication ? Comment utiliser le small talk efficacement lorsque vous prenez la parole avec d’autres personnes ? Et surtout, est ce que je peux vous donner des exemples de small talk ?

Et bien oui, oui, et oui ! Dans ce nouvel article, je vais vous apprendre Ă  appliquer le small talk dans ta communication.

Il faut savoir que le small talk est une technique de communication que tu vas utiliser uniquement lors de conversation. Il est inutile lors d’un pitch, d’un conflit, ou d’une prise de parole !

Mais savoir comment utiliser et faire un bon small talk va te permettre de crĂ©er de trĂšs bonnes conversations. C’est donc une clĂ© Ă  avoir pour ta communication !

Si tu te demandes ce qu’est le small talk, la rĂ©ponse arrive trĂšs vite. Tu l’utilises dĂ©jĂ  probablement sans t’en rendre compte. Je vais donc te donner toutes les informations sur le small talk : la dĂ©finition, les bĂ©nĂ©fices ainsi que des exemples concrets pour t’aider Ă  le mettre en place lors de tes Ă©changes.


La définition de small talk

“Small” est la traduction de “petit” en anglais, et “talk” la traduction de “parler”. C’est un petit discours lĂ©ger avec des personnes de ton entourage ou des individus que tu viens de rencontrer. Dans la majoritĂ© des cas, cela est avec des personnes Ă©trangĂšres. Trois adjectifs peuvent qualifier le small talk :

  • lĂ©ger et futile : les discours ne sont pas politiques, religieux et autres sujets conflictuels ;
  • accĂšs sur l’environnement : il ne s’agit pas ici de l’aspect environnemental, de la nature ou du rĂ©chauffement climatique, mais plutĂŽt tout ce qui t’entoure comme ton nouveau tĂ©lĂ©phone par exemple ;
  • positif : il s’agit d’éviter de parler des problĂšmes tels que l’argent.


Les bénéfices du small talk

GrĂące au small talk, tu vas pouvoir “meubler la conversation”. Il arrive souvent de se retrouver dans une situation gĂȘnante, car on ne sait pas quoi dire. C’est Ă  ce moment-lĂ  qu’intervient le small talk. C’est une maniĂšre efficace de commencer une conversation avec la personne avec qui tu as un premier rendez-vous par exemple.

Le second avantage de cette technique est qu’elle va crĂ©er un environnement paisible, sans conflit. Les Ă©changes que tu auras avec ton interlocuteur seront agrĂ©ables et ne vont pas crĂ©er de tensions.

Le small talk permet Ă©galement de crĂ©er une connexion rapide avec une personne que l’on ne connaĂźt pas.

Comme je te le disais prĂ©cĂ©demment, cette mĂ©thode s’applique surtout avec les personnes inconnues, car avec tes amis, il est normalement plus facile de parler de sujets profonds.

En effet, lorsque l’on ne connaüt pas une personne, on ne peut pas connaütre les sujets que cette derniùre aime aborder.


4 exemples de small talk

1. La raison de la présence de ton interlocuteur

Si tu es Ă  un networking et te retrouve seul(e) avec des personnes que tu ne connais pas, tu peux demander Ă  la personne Ă  cĂŽtĂ© de toi, quelles sont les raisons qui l’amĂšnent Ă  participer Ă  cette rĂ©union. Cela peut aussi aider Ă  briser la glace avec une personne que tu rencontres dans un club d’éducation canine : la personne est-elle lĂ  car elle a des problĂšmes avec son chien ?

2. Le futur comme sujet de conversation

Tu peux Ă©galement t’intĂ©resser au futur de ton interlocuteur. Quels sont ses projets professionnels ? Si je reprends l’exemple du networking, la personne veut-elle lancer sa start-up ? 

 

3. Le passé

AprÚs avoir parlé du présent et du futur, il est le moment de parler du passé. Par exemple, si tu es dans un club de sport, tu peux demander à la personne depuis quand elle pratique ce sport, si elle a déjà était blessée, etc.

4 .Les compliments pour ouvrir la conversation

Ce compliment peut ĂȘtre physique, mais aussi sur un objet dont dispose l’autre personne par exemple. Si tu complimentes une personne sur sa montre, cela dĂ©coulera peut-ĂȘtre sur d’autres conversations lĂ©gĂšres : oĂč l’as-tu trouvĂ©e ? Es-tu satisfait(e) ? Évidemment, ce compliment doit ĂȘtre sincĂšre.


Les conseils pour créer un bon small talk

Pour terminer cet article, voici quelques conseils qui vont te permettre de bien construire ou d’amĂ©liorer ton discours. Tu dois :

  • poser des questions ouvertes pour amĂ©liorer la qualitĂ© de la conversation (c’est-Ă -dire Ă©viter les questions dont on peut rĂ©pondre par oui ou par non) ;
  • faire parler ton interlocuteur : lors d’une bonne conversation, tu dois parler 30 % du temps et laisser le reste du temps de parole Ă  l’autre personne ;
  • ne pas prendre position : tu ne dois pas donner ton avis, apporter un jugement ou encore des conseils pour Ă©viter de crĂ©er des dĂ©saccords. Si tu te rends compte que la conversation prend cette tournure et que ton interlocuteur n’a pas du tout les mĂȘmes principes que toi, je t’invite Ă  Ă©courter ou couper court Ă  la conversation.

Nous arrivons Ă  la fin de cet article. J’espĂšre que tu as compris ce qu’est le small talk, quels en sont les avantages et aussi comment l’utiliser. Si tu as des blocages concernant ta communication (problĂšmes d’élocution, manque de confiance Ă  l’oral, etc.), sur ton  aisance relationnelle (aborder des personnes, timiditĂ©, stress, etc.) je t’invite Ă  suivre ma formation gratuite qui est dĂ©jĂ  suivie par plus de 2 500 personnes. Je t’apporte de vĂ©ritables solutions dans cette formation complĂšte.

Les articles complémentaires qui pourraient vous intéresser :

  1. Comment faire du storytelling Ă  l’oral
  2. Comment vulgariser un sujet
  3. Savoir rire de soi et utiliser l’autodĂ©rision
  4. Comment faire un pitch en public