Sélectionner une page

Bonjour à toi futur leader de la communication. Je suis ravi de te retrouver aujourd’hui pour traiter d’un nouveau sujet : la vulgarisation. Arriver à mieux vulgariser ses propos dans l’objectif d’être plus facilement compris par son interlocuteur ou son auditoire lors d’une prise de parole. La vulgarisation c’est le fait de transformer un discours qui peut être compliqué, en le transformant en un discours qui pourrait être compris par un enfant de 10 ans. C’est une technique de communication orale qui se prête facilement à certains sujets tels que l’économie, la physique, les sciences, les mathématique, la politique, les aspects juridiques et tous les autres domaines qui disposent d’un jargon spécifique. L’objectif derrière tout cela est bien évidemment d’être sûr que le public comprenne le sujet traité, et qu’il puisse assimiler toutes les informations


Définir son type d’audience avant d’utiliser la vulgarisation


Lorsque tu es expert dans un domaine et que tu utilises un jargon spécifique, tu ne seras pas forcément compris de tout le monde. C’est pour cela que tu vas devoir adapter ton discours à tes interlocuteurs. Si tu es avec des personnes ayant les mêmes compétences que les tiennes, tu vas pouvoir utiliser le jargon de ce domaine spécifique. En revanche, lorsque tu te trouves face à des néophytes, c’est-à-dire des personnes qui ne connaissent rien dans le domaine, il faut vulgariser pour expliquer tes propos.

J’ai fait cette expérience lors de mon alternance. Mon patron qui n’était pas formé au web marketing et au domaine digital, ne connaissait pas le jargon que j’utilisais. Les termes tels que le taux de rebond, le site vitrine, l’inbound marketing étaient des mots que je ne pouvais pas utiliser. Il me demandait donc de vulgariser. En revanche, lorsque j’étais en formation, je devais utiliser ces termes techniques. Tu l’auras donc compris, il faut vulgariser lorsque tu es avec des novices, mais surtout pas avec en présence d’experts. En effet, si tu n’utilises pas le bon vocabulaire avec ces derniers, tu seras en décalage avec eux.


Appliquer des astuces pour vulgariser


1. Connaître le persona de son audience


Tu remarqueras qu’ici, je ne fais pas de vulgarisation. J’estime que si tu es sur ce blog, c’est probablement que tu me suis depuis un moment, et que tu es à présent à l’aise avec le marketing et la communication. Si tu es un nouvel internaute, un persona est une personne type à laquelle tu souhaites t’adresser. Admettons que tu fasses une prise de parole sur les enjeux environnementaux avec des chefs d’entreprise. Tu dois définir le profil type du chef d’entreprise. Est-ce un homme ou une femme ? Est-il plus ou moins âgé de 50 ans ? En connaissant davantage la personne que tu auras en face de toi, tu sauras s’il est nécessaire d’utiliser la vulgarisation.

Dans le cas où ton auditoire est partagé entre des néophytes et des experts, je te conseille de vulgariser en précisant au début de ton discours que tu vas utiliser la vulgarisation. De cette manière, tu as la possibilité de séduire l’ensemble de ton auditoire.


2. Apprendre à mieux conceptualiser les faits pour mieux les vulgariser


Lorsque l’on est expert dans une thématique, on oublie souvent l’essentiel. C’est pourquoi il est important de se rappeler l’intérêt de vulgariser et dee revenir aux prémices. Pour conceptualiser comme pour vulgariser, tu dois penser que tes propos doivent être compris par un enfant de 10 ans. Tu ne dois pas brûler les étapes et te rappeler que ton public n’a pas forcément le même parcours que le tien.


3. Utiliser des métaphores ou des parallèles


Le troisième conseil que j’ai à te donner, c’est d’utiliser des métaphores ou de faire des parallèles. Pour illustrer ce principe, on peut prendre l’exemple d’un instituteur qui souhaite faire apprendre les mathématiques à un enfant. Pour lui apprendre à compter, il peut prendre l’exemple des bonbons : “Tu as deux bonbons dans ta poche. Jordan t’en prend un. Combien as-tu de bonbon à présent ?”. Dans ce cas, la métaphore aide l’enfant à mieux visualiser et à comprendre.


4. Utiliser des images et des vidéos pour vulgariser


Ce conseil s’applique particulièrement lors des prises de paroles, de conversations ou de négociations. Pour ma part, j’aime prendre mon ordinateur lors de mes rendez-vous professionnels afin d’avoir des images à montrer à mes clients. J’utilise mon ordinateur comme un support de communication. Le fait de pouvoir conceptualiser à travers des images et des vidéos peut aider ton auditoire à comprendre tes propos.


À lire aussi :


Nous arrivons au terme de cet article. J’espère que tu as compris ce qu’est la vulgarisation, et que tu sais à présent quand et comment l’utiliser. Si tu en encore en train de lire cet article, c’est probablement car tu cherches à devenir un meilleur orateur. Tu souhaites probablement aussi devenir plus convaincant et arriver à rythmer tes prises de paroles. Je t’invite donc à suivre une formation gratuite d’une heure sur la prise de parole en public et la communication.