fbpx

Tu as l’impression de ne pas pouvoir libĂ©rer ta voix quand tu parles en public ? Tu as cette sensations que tu n’es pas maitre de la totalitĂ© de ta voix et que certaines choses t’empĂȘche de parler librement.

Dans ce nouvel article mon ami, je vais t’expliquer comment libĂ©rer ta voix de tous les problĂšmes que tu peux rencontrer en communication. Voix qui tremble, voix serrĂ©e au niveau de la gorge, manque de puissance, souffle coupĂ©, bĂ©gaiement,…

Tu vas apprendre Ă  modifier ta voix pour pouvoir l’utiliser pleinement comme un outil pour ta communication. Tu deviendra alors automatiquement meilleur Ă  l’oral en comprenant comme utiliser ta voix comme un orateur.

Mais d’abord, voyons pourquoi libĂ©rer sa voix est primordial quand on prend la parole !

Pourquoi libérer sa voix quand on parle ?

La voix est un outil de communication, au mĂȘme titre que le corps, le visage, les mots que tu vas employer. La communication dites para-verbale reprĂ©sente justement l’intonation de ta voix, sa puissance, son dĂ©bit, ou encore son timbre. Et c’est cette communication para-verbale, que l’on estime reprĂ©senter 38% de l’impact de tes propos Ă  l’oral.

C’est un chiffre important, quand on pense que la communication verbale ne reprĂ©senterait que 7% !

Il est donc important pour un bon orateur de savoir maitriser sa voix et libĂ©rer sa voix pour ĂȘtre Ă©loquent.

Sauf que, certains paramĂštres ou certaines situations, vont empĂȘcher l’orateur, donc toi futur leader, de parler avec libertĂ©.

Une gorge nouée par le stress, une bouche sÚche et en manque de salive. Ou encore une voix qui tremble à cause du trac de prendre la parole. Autant de choses nuisible à la bonne utilisation de ta voix pour parler.

C’est donc pour cela que je te propose aujourd’hui un article complet pour libĂ©rer ta voix en communication.

De plus, j’aimerais ajouter qu’une formation complĂšte sur la maitrise et l’utilisation de la voix se trouvera en bas de cet article. Tu es libre de pouvoir consulter le contenu de cette derniĂšre en cliquant sur le bouton.

 

1- Libérer sa voix de la sensation de gorge nouée

Tu stresses un peu quand tu dois prendre la parole en public ? Tu as ce que les orateurs, comédiens ou chanteurs appelle le trac !

Le problĂšme c’est que ce stress entraine souvent la crĂ©ation d’un noeud dans la gorge… et cette sensation dĂ©sagrĂ©able bloque ta voix…

Pourtant, il n’y a strictement rien dans ta gorge, c’est un phĂ©nomĂšne purement psychologique !

Voici donc une solution trĂšs simple que j’ai mise en place :

  1. Toujours avoir une bouteille d’eau avec soi
  2. Boire une grande gorgĂ© d’eau pour montrer Ă  son cerveau que rien n’est prĂ©sent dans ta gorge
  3. Faire de grandes respirations pour encore une fois montrer Ă  son cerveau que l’air circule bien dans ta gorge. Donc grande inspiration, puis expiration longue et contrĂŽlĂ©e.

Avec ce plan d’action en 3 Ă©tapes, tu vas pouvoir te libĂ©rer de ce noeud que tu as dans la gorge et enfin profiter de ta voix !

2 – Se libĂ©rer du trac Ă  l’oral grĂące Ă  la respiration

Le trac lors d’une prise de parole en public, est sĂ»rement l’ennemi numĂ©ro 1 d’un orateur. Il le fait se crisper, se tendre et peut mĂȘme aller jusqu’Ă  lui faire trembler sa voix Ă  l’oral.

Cette sensation de voix qui tremble est trĂšs dĂ©sagrĂ©able pour une personne qui prend la parole, car on Ă  l’impression de ne pas maitriser sa voix. Elle dĂ©cide de partir soudainement dans l’aigĂŒe ou dans le grave. De nous faire bĂ©gailler sur certains mots, bref c’est un problĂšme qui nous empĂȘche d’utiliser correctement notre voix !

C’est pourquoi je te conseil d’apprendre Ă  bien respirer lorsque tu prends la parole. Et pour cela rien de plus simple. Prends une grande respiration Ă  la fin de chaque phrase importante.

Tu es sĂ»rement en train de te dire : « Mais William, ça va ĂȘtre Ă©trange pour mon auditoire ?! »

Non, bien au contraire, cela permettra au public de mieux assimiler se que tu vas lui dire. En adoptant un ton de voix plus solennel tu verras que tu auras beaucoup plus de temps pour respirer. Donc diminue ton dĂ©bit de parole et veille Ă  bien faire de grandes pauses aprĂšs un mot important ou la fin d’une phrase-clĂ© ! C’est en plus une double victoire pour toi car c’est un bon moyen d’Ă©viter d’ĂȘtre essoufflĂ© quand tu parles !

3- En finir avec la voix nasale, pour rendre libre sa voix

La voix nasale est une autre problĂ©matique que tu peux rencontrer quand tu parles en public. C’est une sensation trĂšs dĂ©sagrĂ©able d’avoir la voix dans le nez, car tu sens que ta voix sonne faux. Elle est bloquĂ©e dans ton nez et tu manques de puissance pour parler librement.

Pour régler ce problÚme, tu dois comprendre que la voix peut sortir de ton corps par 2 endroit : ton nez, ta bouche.

Faisons un petit exercice de techniques vocales. Tu vas faire des sons de maniÚre aléatoire : « UUUUU« , « AAAA« , « MMMM« , « EEEEE« , « RRRRR » et obstruer soi ta bouche, soi ton nez. Tu vas juste poser ta main sur une des 2 sorties et voir ce qui se passe.

En fait, tu as certains sons comme le « MMMM » qui sorte par le nez, et ta bouche est fermĂ©e. Et d’autres sons qui sortent principalement par la bouche mais sont accompagnĂ©s par le nez comme le « UUUU« . Et enfin, tu as des sons qui sortent uniquement de ta bouche comme le « AAAA« . Car en pinçant ton nez il n’y a aucune diffĂ©rence de son.

Pour ne plus avoir cette sensation de voix nasale, voici ce que tu vas faire !

Creuse légÚrement le bas du dos, et tiens doit beaucoup plus droit. En tonifiant ta posture, tu libéreras ton canal vocal. Ensuite, tu vas poser une main sur ton ventre (un peu au dessus du nombril) et tu vas essayé de sentir ta voix résonner sur ce résonateur. Faire descendre ta voix quand tu parle va te permettre de déplacer tes vocalises et de libérer ta voix de ton nez.

 

4- LibĂ©rer sa voix de ses problĂšmes d’Ă©locution

Plus ta prise de parole, ou ta conversation va durer, plus tu vas ressentir de la fatigue musculaire. MĂąchoire qui s’engourdit, problĂšmes d’articulation car la langue est fatiguĂ©e…mais heureusement, tu t’Ă©tais prĂ©parĂ© Ă  tous ces problĂšmes d’Ă©locution !

Tu avez prĂ©vu de faire 3 pauses dans ton discours, Ă  la fin de chaque grande partie par exemple. Et de laisser, durant ce temps de pause, la parole Ă  ton auditoire. Des questions-rĂ©ponses intercalĂ©es dans ta prise de parole est un bon moyen de palier Ă  ce problĂšmes d’Ă©locution et de fatigue de ta voix.

Une autre chose qui peut entacher ton Ă©locution, c’est le stress ou le trac. Mais comme nous l’avons vu prĂ©cĂ©demment, je t’ai donnĂ© des solutions pour lutter contre le stress Ă  l’oral. Tu dois simplement ĂȘtre au courant qu’il peut diminuer ta capacitĂ© d’Ă©locution. Car il entraine une augmentation du dĂ©bit de parole, en engourdissement de ta voix, et une baisse de moral.

Pour finir la derniĂšre chose qui peut empĂȘcher de libĂ©rer sa voix Ă  l’oral c’est les maladies liĂ©es Ă  l’Ă©locution : Dysphonie, Apraxie, Dysarthrie…

Pour cette derniĂšre chose, je te recommande de voir avec un professionnel de la voix qui pourra t’aider Ă  faire un travail sur le long terme avec toi.

Nous arrivons donc lĂ  la fin de cet article pour libĂ©rer sa voix lorsque l’on prend la parole. J’espĂšre que tu auras apprĂ©ciĂ© lire tout le contenu que j’ai Ă©crit pour libĂ©rer ta voix. Tu peux accĂ©der Ă  une formation complĂšte sur comment placer sa voix pour parler juste en dessous. C’est plus de 3H de formation en ligne qui t’attend pour que tu puisses utiliser ta voix comme un outil de communication. Et non juste comme un moyen de t’exprimer. Je compte sur toi, futur leader !

Les autres articles qui pourraient vous intéresser : 

  1. AmĂ©liorer l’intonation de sa voix 
  2. Connaitre son vrai timbre de voix et le modifier
  3. Placer sa voix correctement pour parler